A LA UNE

Le technicien français Hubert Velub a été officiellement confirmé le mardi 10 mai 2022, sélectionneur de l'équipe nationale de football du Burkina Faso par le ministère des sports, en remplacement du technicien Burkinabè Kamou Malo, a-t-on appris auprès du ministère.
 
Il sera assisté des adjoints Burkinabè. D'après une source qui a requis l’anonymat à www.sportdrome.com, Hubert Velub est attendu samedi à Ouagadougou pour la signature de son contrat dont la durée reste, jusque-là, inconnue. Sa principale mission est de qualifier les Étalons du Burkina Faso pour la CAN 2023 en Côte d'Ivoire.
 
Ablam GNAMESSO, le 12 Mai 2022
Ça démarre bien mal pour l'équipe du Burkina Faso sur les routes béninoises durant le 17e Tour Cycliste International du Bénin. Les Étalons cyclistes ont raté leur démarrage lors de la première étape de course, courue mardi entre Boukoumbé et Djougou (120,200 Km). À l'arrivée, c'est le belge DE DECKER Bjorn qui s'est imposé au sprint final. Il endosse, dans le même temps, le premier maillot jaune du Tour.
 
Malmenés dès les premières secondes de course par une montée, les Étalons cyclistes ont enchaîné le bon et le mauvais jusqu'à l'arrivée d'étape. ROUAMBA Abdoulaye a fini, premier Burkinabè de cette première étape grâce à son temps de 3h 04  min 39 sec (34eme sur 77 coureurs). Il a été suivi par YARBANGA Salifou (35eme), KONE Souleymane (36eme), OUEDRAOGO Daouda (39eme), ILBOUDO Issouf (40eme) et NIKIEMA Bachirou (66eme).
 
Après cette première étape, le Burkina Faso est à 9 min 5 sec du leader du Tour, le belge DE DECKER Bjorn (2h 55 min 34 sec).
 
Les Étalons cyclistes n'auront plus le droit à l’erreur pour espérer conserver leur titre, remporté par Paul Daumont, absent sur le Tour.
 
Ablam GNAMESSO, le 04 Mai 2022
Bertrand Traoré est disponible pour affronter Norwich City en Premier League Anglaise, a déclaré Steven Gerrard.
 
Le Manager d'Aston Villa a fait, vendredi, le point sur la forme physique de l'international Burkinabè, Bertrand Traoré. D'après Steven Gerrard, le capitaine des Étalons a retrouvé sa forme et sera disponible pour le match de Premier League Anglaise, ce samedi contre Norwich City.
 
Sorti à l'entraînement sur une douleur à l'aine, la semaine dernière, Traoré avait raté la rencontre Leicester.
 
Ablam GNAMESSO, le 29 Avril 2022
Alors que le 17e Tour Cycliste International du Bénin prendra fin corps, le 02 mai prochain, les meilleurs cyclistes seront récompensés par les fameux maillots de couleur : jaune, bleu, blanc et autres. Mais à quelles performances correspondent ces couleurs ?
 
Maillot jaune sponsorisé par Castel : Il est remis au leader du classement général après addition des temps réalisés sur chaque étape.
 
Maillot blanc NSIA : Il récompense le leader du classement par points, autrement dit le meilleur sprinter. Durant la course, les coureurs sont crédités d’un certain nombre de points selon leur classement dans le sprint d’arrivée de chaque étape.
 
Maillot bleu sponsorisé par Moov : Il est réservé au premier des Africains.
 
Maillot bleu Super U : Il récompense le plus combatif des coureurs béninois.
 
Maillot blanc sponsorisé par CFAO :  Il est remis au premier des béninois sur chaque étape.
 
Maillot blanc World Cola : Il est réservé au sprint intermédiaire.
 
Maillot bleu Aquabelle : Il récompense la plus longue échappée.
 
Au total, 12 pays (13 équipes) sont annoncés sur le Tour : Afrique du Sud – Allemagne – Bénin – Belgique – Burkina Faso – Pays Bas, France – Maroc – Côte d’Ivoire – Cameroun – Nigéria – Togo. Le Mali reste pour le moment, le seul pays annoncé absent.
 
Le parcours du 02 au 08 mai 2022
 
Étape 1 – Mardi 03 mai 2022 : Boukoumbé-Natitingou - Djougou
 
Étape 2 – Mercredi 04 mai 2022 : Djougou - Parakou
 
Étape 3 – Jeudi 05 mai 2022 : Savalou-Banamé - Bohicon
 
Étape 4 – Vendredi 06 mai 2022 : Bohicon-Lokossa - Comé
 
Étape 5 – Samedi 07 mai 2022 : Sèhouè-Ouidah - Cotonou - Porto-Novo 
 
Dimanche 08 mai 2022 : GRAND PRIX DE COTONOU regroupant tous les coureurs.
 
Ablam GNAMESSO, le 28 Avril 2022
Longtemps annoncé aux prémices d’une carrière riche, Hassane Bandé, quatre ans après son transfert du KV Mechelen (Belgique) à l'Ajax (Pays-Bas) pour 8,25 millions d'euros, ne sait pas encore où est son avenir. L'attaquant burkinabè qui a connu des moments difficiles après avoir été victime d'une blessure en 2018 qui l’a éloigné des terrains pendant une année et n'a jamais joué une minute officielle sous le maillot de l'Ajax.
 
A son retour en 2019, Bandé est entre les prêts, d'abord au FC Thun en Suisse puis à NK Istra 1961 (Croatie) qui prendra fin en juin prochain. Le joueur qui pense qu'il est presque revenu à lui-même, estime que le moment est venu d'élargir ses horizons et le Real Madrid est encore très présent dans son esprit dans un avenir proche.
 
Face à Thomas Standaert de Gazet d'Anvers dans une longue interview, Hassane Bandé a profité de l’occasion pour évoquer son avenir qui n’est toujours pas bien clair avant de faire sourire : "Je rêve toujours du Real, mais la route vers Madrid n'est devenue que plus difficile ces dernières années. (...) je me considère chanceux d'être encore à un âge où beaucoup de choses sont possibles. J'ai traversé beaucoup de choses, mais à 23 ans, j'ai encore la majeure partie de ma carrière devant moi", affirme t-il.
 
Il y a eu des rumeurs d'intérêt de la part du Deportivo Alavés (Espagne), que Hassane Bandé verrait évidemment d'un très bon œil, mais on ne sait pas à quel montant l'Ajax pense. Beaucoup d'autres clubs le surveillent.
 
Ablam GNAMESSO, le 26 Avril 2022
Le stade du 4 Août reste indisponible, les Étalons du Burkina Faso disputeront donc leurs matchs des éliminatoires de la CAN 2023 à domicile loin de Ouagadougou. Ainsi, les réceptions des adversaires du Burkina (Cap-Vert, Togo, Eswatini) auront lieu à l'extérieur du pays dans un stade homologué par la CAF.
 
L’hypothèse était émise avant même la cérémonie du tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2023 puisque les travaux de rénovation du stade du 4 Août de Ouagadougou sont toujours en cours. La visite du chantier ce jeudi montre que les travaux avancent de la meilleure des façons et que le stade n'est pas encore prêt pour accueillir un match. Le Burkina devra, de nouveau, délocaliser ses matchs à domicile à l'extérieur du pays.
 
Pour rappel, en mai 2021, la CAF avait suspendu le stade du 4 Août pour non-respect des normes internationales. Cette suspension avait poussé le Burkina Faso à choisir le Grand Stade de Marrakech, au Maroc, pour accueillir ses matchs des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022.
 
Ablam GNAMESSO, le 21 Avril 2022
La Confédération africaine de football (CAF) a procédé au tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations, CAN 2023.
 
Les Etalons du Burkina Faso sont tombés dans le groupe B et auront comme adversaires le Cap-Vert, le Togo et l'Eswatini. Le Burkina débutera sa campagne à domicile face au Cap-Vert.
 
www.sportdrome.com a appris d'une source au sein de la Confédération Africaine de Football (CAF), les dates des matchs de l'équipe nationale du Burkina Faso lors des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations, CAN Côte d'Ivoire 2023.
 
Dates des matchs :
 
Durant la période du 30 mai au 14 juin 2022
 
1ère journée : Burkina Faso vs Cap-Vert
2ème journée : Eswatini vs Burkina Faso
 
Durant la période du 19 au 27 septembre 2022
 
3ème journée : Burkina Faso vs Togo
4ème journée : Togo vs Burkina Faso
 
Durant la période du 20 au 28 mars 2023
 
5ème journée : Cap-Vert vs Burkina Faso
6ème journée : Burkina Faso vs Eswatini
 
La source de la CAF à sportdrome.com, a également indiqué que la commission des licences inspectera les stades proposés pour accueillir les matchs avant le démarrage des éliminatoires pour tous les pays engagés. La même source a précisé que si un stade d'un pays ne répond pas aux exigences minimales d'homologation, il sera exclu. Dans le cas où une alternative n'est pas possible, les matchs auront lieu à l'extérieure du pays dans un stade homologué par la CAF.
 
Ablam GNAMESSO, le 21 Avril 2023
Sur invitation de l'ancien capitaine des Étalons du Burkina Faso, Charles Kaboré, le directeur général du RC Grasse, Thomas Charles DERSY, séjourne actuellement au Burkina pour tisser des relations avec des centres de formation de football, des formateurs et autres acteurs du football burkinabè. 
 
Conscient de l’importance de promouvoir le football local, Charles Kaboré compte apporter sa pierre à l'édifice. Pour ce faire, il a réussi à nouer des contacts avec Thomas Charles DERSY, directeur général du RC Grasse, club de National 2 en France. Les deux, ont l'ambition de monter des projets qui pourraient bouleverser le football au Burkina ainsi que, au sein du club Grasse. "On a un projet commun aujourd'hui qui est de développer le club de Grasse, développer le football au Burkina Faso", précise Thomas Charles DERSY.
 
Depuis quelques mois qu’ils ont appris à se connaître et ont noué une relation privilégiée, Thomas Charles DERSY et Charles Kaboré songent à y investir déjà : "Concrètement on arrive avec une feuille blanche c'est-à-dire que tout est permis. Comme je le disais à Charles Kaboré, l'idée n'est pas de faire un partenariat avec une académie parce que c'est des choses qui sont déjà vues. Je pense que, avec sa notoriété et avec le potentiel du pays, il y a de grandes choses à faire. Ça peut-être aussi sur le fait d'intégrer chaque année des jeunes burkinabè au sein de notre club, tout comme la possibilité de faire des échanges au niveau de la formation des éducateurs. Par exemple, faire venir nos meilleurs entraîneurs ici pour contribuer à former les entraîneurs du Burkina Faso et inversement avec des entraîneurs du Burkina pour qu'ils voient comment on travaille au quotidien dans un club professionnel en France", ajoute Thomas.
 
La prudence est de mise mais l’espoir peut légitimement être grand au regard de ce que note d'ores et déjà Thomas Charles DERSY sur le terrain. "Le séjour promet. J'ai eu la chance de découvrir une académie ce matin (...). On a encore plein de rendez-vous. Pour moi, le partenariat a déjà débuté puisque ça sera la volonté de chacun. Charles Kaboré a envie, moi j'ai envie. Et aujourd'hui, on fait des rencontres pour voir qui a envie de participer à cette aventure. Nous on est lancé et je sais que Charles a vraiment de grands projets pour son pays au niveau du football et moi j'ai de grands projets pour mon club. Ça peut faire des choses magnifiques".
 
Reste désormais, à sceller le partenariat en vue de donner des chances aux jeunes pensionnaires et de s’ouvrir de nouvelles perspectives.
 
Ablam GNAMESSO, 20 Avril 2022
Le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2023 (23 juin au 23 juillet) s’est déroulé ce mardi après-midi à Johannesburg, en Afrique du Sud. Les Étalons du Burkina Faso ont hérité du groupe B en compagnie du Cap-Vert, du Togo et de l'Eswatini. Une poule loin d'être facile même si le Burkina Faso a toutes les chances de son côté.
 
Les premier et deuxième de chaque groupe seront qualifiés pour la phase finale, portant le nombre d'équipes qualifiées à 24. Dans le groupe de la Côte d'Ivoire, pays-hôte qui est automatiquement qualifié, un seul pays pourra obtenir son billet de qualification.
 
Le Burkina Faso va se lancer dans la course au mois de juin (1er au 14 Juin) en espérant aller chercher son billet qualificatif pour la Côte d’Ivoire 2023.
 
A noter que le 25 février dernier, les fédérations du Kenya et du Zimbabwe avaient été suspendues par la FIFA pour interférences gouvernementales. Une suspension qui, si elle est maintenue, pourrait priver ces deux sélections de prendre part à ces éliminatoires qui démarrent au mois de juin prochain.
 
Tirage complet des groupes :
 
Groupe A 
 
Nigéria
Sierra Leone
Guinée Bissau
Sao Tomé
 
Groupe B
 
Burkina Faso
Cap-Vert
Togo
Eswatini 
 
Groupe C 
 
Cameroun 
Kenya 
Namibie
Burundi
 
Groupe D
 
Égypte 
Guinée
Malawi
Ethiopie 
 
Groupe E
 
Ghana
Madagascar 
Angola
Centre Afrique 
 
Groupe F
 
Algérie 
Ouganda
Niger
Tanzanie 
 
Groupe G 
 
Mali
Congo
Gambie
Soudan sud
 
Groupe H
 
Cote d'Ivoire 
Zambie 
Comores
Lesotho
 
Groupe I
 
RD Congo
Gabon 
Mauritanie 
Soudan
 
Groupe J 
 
Tunisie 
Guinée Équatoriale 
Libye
Botswana 
 
Groupe K
 
Maroc
Afrique du Sud 
Zimbabwe 
Libéria 
 
Groupe L 
 
Sénégal 
Bénin 
Mozambique 
Rwanda
 
Ablam GNAMESSO, le 19 Avril 2022
Deux jours après sa sortie sur le réseau social Facebook via un direct dans lequel Aristide Bancé a évoqué certaines choses qui seraient passées au sein de l'effectif des Étalons du Burkina Faso lors de la CAN 2021 au Cameroun et seraient le point de départ d'un "divorce" entre ses jeunes frères en sélection nationale et lui, Bancé dans un entretien au média "Letalon" a confié qu'il n'est pas un homme parfait et avoué avoir, à un moment donné de sa carrière, bénéficié du soutien de certains de ses coéquipiers dont l’actuel capitaine des Étalons, Bertrand Traoré.
Il faut savoir que dans la vie, nous pouvons avoir des problèmes et solliciter de l’aide de certaines personnes. Ce fut mon cas lorsque j’évoluais avec le club d’Al Masry d’Egypte. J’avais fait une vidéo pour expliquer la situation que j’y vivais lorsque le club m’a abandonné avec plusieurs mois d’arriérés de salaires et qu’en plus, j’étais blessé. J’avais sollicité mon capitaine de la sélection nationale, Charles Kaboré qui m’a aidé de même que Jonathan Pitroipa. Je vous ouvre mon cœur pour dire que lorsque j’avais été blessé, j’ai eu l’actuel capitaine des Etalons, Bertrand Traoré qui n’a pas hésité à me soutenir. Cela ne signifie pas que j’étais aussi miséreux qu’on le pense. C’est ainsi que j’avais appelé l’un des frères à Bertrand pour lui dire de remercier son fiston pour ce qu’il a fait pour moi. Dans la vie, nous nous rendons service et pour cela, il faut savoir être honnête, a-t-il manifesté.
Ablam GNAMESSO, le 04 Avril 2022
Le ver semble désormais bien à l’intérieur du fruit Étalons. En effet depuis quelques mois, pas une semaine sans qu’il y ait du rififi autour de notre onze national.
 
Récemment encore à la faveur des journées FIFA du mois de Mars 2022, du rififi était au rendez-vous dans les matchs contre le Kosovo et la Belgique.
 
Qu’est ce qui s’est passé ? www.sportdrome.com a essayé d’avoir les réponses, en allant à l’information, en recoupant ces informations, et en ayant été témoins de certaines situations.
 
Que reproche les joueurs à Aristide Bancé ? 
 
Les joueurs présents au Kosovo auraient par appel et message demandé à rencontrer urgemment leurs trois (03) capitaines (Bertrand Traoré, Issoufou Dayo et Hervé Koffi) absents pour ce match pour affaires concernant Aristide Bancé. La majorité des joueurs serait lassée de plusieurs pratiques de Aristide Bancé.
 
Le groupe voulant en finir avec cette histoire avant le match contre la Belgique aurait désigné les trois (03) capitaines accompagnés de quatre (04) cadres de la sélection nationale pour former une délégation et rencontrer le président de la Fédération Burkinabè de Football, Lazare Bansé.
 
A cette réunion, la délégation venue porter le message du groupe après  explication et compte rendu aurait demandé le retrait de Aristide Bancé de post de Team Manager au sein de la sélection sans pour autant qu'il soit écarté comme membre ou collaborateur de la FBF. Ils demanderaient qu'il ne soit plus le lien entre eux et la Fédération.
 
Aristide Bancé qu'ils (joueurs) espéraient les aider dans leur bien-être, qu'ils voyaient comme le bon lien entre eux et le staff technique et la Fédération, serait selon plusieurs joueurs celui qui cognerait la tête des uns contre les autres. Il s'ingérerait dans plusieurs choses qui iraient au-delà de ses prérogatives.
 
Au-delà des éléments cités plus haut, certaines pratiques de Aristide Bancé seraient très graves selon les joueurs à tel point que les joueurs ne souhaiteraient pas, en tout cas pour l'instant que l'opinion publique le sache pour ne pas écorcher l'image de leur aîné pour qui ils ont beaucoup de respect.
 
Les trois (03) capitaines et les cadres présents à la réunion auraient demandé au président Lazare Bansé de régler cette affaire avec Aristide Bancé comme il veut mais qu'il l'écarte tout simplement du groupe qui ne supporterait plus ses pratiques. Des pratiques qui selon les joueurs n’honoreraient ni la sélection ni Aristide Bancé ni la Fédération encore moins l'image du pays. Ce serait très grave selon plusieurs joueurs qui pour l'instant voudraient quand-même gérer la situation de façon respectueuse et sauver encore ce qui peut l’être.
 
A la lumière des informations et témoignages on serait tenté de croire que le divorce est consommé entre Aristide Bancé et ses jeunes frères en sélection depuis son éviction à la veille du match face à la Belgique.
 
Toutefois, il est à noter que Lazare Banssé aurait promis d'éclaircir cette affaire dans les prochains jours. La Fédération de football du Burkina Faso a l'obligation de "gagner temps" dans cette affaire en situant de façon juste les responsabilités.
 
La Rédaction, le 02 Avril 2022
L'équipe nationale du Burkina Faso s'est lourdement inclinée (5-0) face à un Kosovo supérieur, jeudi à Pristina, pour son premier match amical durant les journées FIFA du mois de Mars 2022.
 
Si les Étalons avaient fait un excellent parcours à la CAN 2021 au Cameroun, ils n'ont cette fois pas pu rééditer cette performance contre un Kosovo plus meilleur. Les Étalons ont coulé 5-0. Cette défaite, certes décevante, fera certainement un excellent écho auprès des acteurs du football burkinabè, dirigeants, joueurs et autres.
 
Toutefois, il est à noter que les Étalons ont évolué sans Bertrand Traoré, Issoufou Dayo, Hervé Koffi, Issa Kaboré et Blati Touré, tous absents. Durant le match, Edmond Tapsoba a raté à la 65e minute, un penalty provoqué par Bryan Dabo.
 
Mardi prochain, le Burkina Faso sera face à la Belgique pour le compte de sa seconde sortie lors de ces journées FIFA du mois de Mars 2022.
 
Ablam GNAMESSO, le 24 Mars 2022
Même s'il n'a pas marqué, Mohamed Lamine Ouattara a contribué à la victoire de la JS Kabylie, son nouveau club, lors de la 18è journée du championnat algérien de football.
 
Lamine Ouattara et la JS Kabylie, c'est parti ! Qualifié pour prendre part au championnat algérien avec son nouveau club la JSK qui s'est mis à jour de ses dettes, l'attaquant Burkinabè qui a démarré sur le banc, a disputé et remporté son premier match officiel avec la JSK vendredi face à l'olympique Médéa (1-0) durant la 18è journée de la Ligue 1 algérienne. Bras levés, Mohamed Lamine Ouattara a savouré ce premier succès.
 
L'ex joueur de l'AS Sonabel (Division 1 du Burkina Faso) a fait les 30 dernières minutes de la rencontre. La JSK occupe la 4ème place au classement provisoire avec 31 points.
 
Ablam GNAMESSO, 25 Février 2022
Alors que le conflit entre l'Ukraine et la Russie a pris un nouveau tournant majeur jeudi avec l'entrée en guerre des russes et des bombardements en Ukraine, les messages affluent sur les réseaux sociaux demandant à avoir des nouvelles de l'attaquant burkinabè du Shakhtar Donetsk, Lassina Traoré. Après cette période d'inquiétude et d'incertitude, les nouvelles sur l'état du joueur qui évolue en Ukraine sont rassurantes.
 
L'angoisse puis le soulagement. D'après les informations de www.sportdrome.com, Lassina Traoré qui était à Abidjan (Côte d'Ivoire) pour ses vacances il y a quelques jours, est actuellement à Amsterdam. Le joueur, blessé depuis septembre 2021, poursuit donc sa rééducation au Pays-Bas.
 
Face à la situation, des footballeurs évoluant dans des clubs ukrainiens ont réclamé l'aide de leur gouvernement pour être évacués.
 
Basé initialement à Donetsk, dans la région du Donbass, épicentre du conflit, le Shakhtar, 13 fois champion national lors des 20 dernières années, a déménagé à Kiev en 2014, au début des affrontements entre les forces ukrainiennes et les séparatistes prorusses.
 
Cette même année, son stade ultramoderne, la Donbass Arena, qui avait accueilli des matches de l'Euro-2012, a été bombardé.
 
Ablam GNAMESSO, le 25 Février 2022
Si la majorité des amateurs de football juge que Kamou Malo a enregistré de bons résultats avec un excellent parcours à la CAN 2021 au Cameroun, les Burkinabè sont plus divisés sur la décision de la Fédération de football du Burkina Faso (FBF) de ne pas le reconduction.
 
La non-reconduction de Kamou Malo et de ses adjoints à la tête des Étalons divise toujours les Burkinabè. Une nette majorité d'entre eux ne remettent pas en doute leurs qualités. Cette décision de la FBF ne semble cependant pas avoir remis en cause l'affection des fans pour Kamou Malo. www.sportdrome.com a recueilli les avis de quelques uns sur la situation.
Saydata : Le problème chez-nous, c'est que si tu es talentueux dans ton travail, tes chefs feront tout pour t'enlever de ton poste. Kamou Malo ne mérite pas ça. Pour sa première CAN, il arrive en demi-finale avec son équipe. C'est à féliciter et à mon avis ils devraient renouveler le contrat de ce monsieur avec tous ses adjoints.
 
Hamed : Quelle ingratitude. Il faut renouveler le contrat de Kamou Malo parce qu'il le mérite. Il ne faut pas envoyer un blanc ici déh.
 
Souleymane : M. kamou Malo a prétendu avoir atteint ses objectifs lors de cette CAN 2021 donc la non prolongation de son contrat est à saluer. Au prochain coach, on veut la coupe s'il vous plaît. Aussi, Malo a besoin de se former encore sinon il manque de professionnalisme. Naturellement, il a un talent d'entraîneur mais cela devrait se professionnaliser. N'eût été son manque de professionnalisme, il allait jouer la finale de cette CAN. 
Birama : Il faut revoir cette décision. Au Mali, il y a Mohamed Magassouba qui est conservé mais qui en deux CAN, il n'a jamais dépassé les huitièmes de finale avec les Aigles du Mali.
Josué Adoun : Vu leurs prestations à la CAN au Cameroun, il serait mieux de les reconduire avec de nouveaux défis. L'entraîneur a fait de son mieux. C'est mieux de le maintenir afin qu'il travaille avec les mêmes joueurs pour la prochaine CAN en Côte d'Ivoire. Ce sera profitable et avantageux pour le Burkina Faso. A mon humble avis, c'est trop tôt cette décision du président de FBF. Je ne trouve pas bon aussi de faire appel à un entraîneur expatrié (européen) pour les Étalons. Valorisons nos entraîneurs locaux. Ils ont la compétence. L'Afrique doit être bâtie avec la participation et l'action utile de ses fils, à commencer par le sport.
Sirima : Son bilan à la tête des Étalons est bon mais son dernier match contre le Cameroun n'a pas été du goût des Burkinabè comme moi. Trop d'erreurs professionnelles.
 
Zanté : Comment peut-on laisser ce bon coach partir avec tout ce qu'il a fait avec ces bons jeunes joueurs ? J'étais vraiment content pour eux à la CAN. C'est une très bonne équipe en construction. Les dirigeants doivent revoir leur décision.
Ablam GNAMESSO, le 18 Février 2022
Le Burkina Faso part en bonne position pour se qualifier pour la CAN Féminine Maroc 2022, ce qui serait une première. Il faut aux Étalons Dames de bien gérer le match retour contre la Guinée Bissau après le large succès, jeudi, au stade national du 28 Septembre (6-0).
 
L’équipe nationale féminine du Burkina Faso n’est plus qu’à 90 minutes d’une qualification pour la CAN Féminine Maroc 2022 après avoir massacré, cet après-midi, la Guinée Bissau sur ses installations, 6 buts contre 0. Juliette Nana a trouvé à deux reprises le chemin des filets. Adéle Kabré, Adama Congo, Madina Rouamba et Limata Nikiema ont porté l'addition à 6-0.
 
Une gestion de la rencontre retour prévue dans une semaine à Porto-Novo au Bénin, lui assurerait sa place en phase finale, ce qui constituerait une première pour elle.
 
Ablam GNAMESSO, le 16 Février 2022
La gloire des Étalons du Burkina Faso à la CAN 2021 dissimule une réalité intérieure bien plus glauque: bagarre dans les vestiaires, joueur surpris avec femme.
 
L'eldorado des Étalons au Cameroun se transforme en Atlantide, mythique continent englouti par les flots.
 
Invité à donner son avis sur l'évolution des choses, Drissa Malo Traoré dit Saboteur, ancien sélectionneur des Étalons du Burkina Faso, fait de graves révélations et dénonce avec énergie au micro de Yiyé Yannick BAZIE de Létalon, "un manque de poigne" de la part de l’encadrement technique durant la CAN 2021 au Cameroun.
Saboteur a laissé entendre : Les gens doivent savoir qu’en matière de football, ce n’est pas seulement le volet technique qui permet de savoir qu’un entraîneur peut gérer une équipe nationale. Il y a plusieurs volets. La gestion des joueurs, du groupe est un élément capital puisque tu rassembles beaucoup de jeunes qui ont un caractère différent. Il faut être un grand psychologue, un modèle pour avoir le respect des jeunes parce que sans autorité, les jeunes ne vont pas te respecter.
 
Il a poursuivi : Ce que les gens ne savent pas, c'est que quand les jeunes sont souvent en internat, certaines choses peuvent se passer. Par exemple, il a été dit qu'au Cameroun, un joueur a été surpris alors qu'il était venu avec une femme dans sa chambre. La sécurité l'a détectée et lui a demandé de faire sortir la femme en question. Si les gens veulent dire que ce n'est pas vrai, on pourra citer le nom du joueur en question puisque j'ai eu les informations et j'ai le nom du joueur. Si j'étais là-bas et que le joueur a été surpris avec une femme, surtout lorsqu'on était dans les quarts et demi-finale, le lendemain j'allais mettre le joueur dans l'avion pour qu'il vienne à Ouagadougou . On ne peut pas aller défendre le drapeau du pays alors que des gens viennent s'amuser et venir avec des femmes à l'hôtel surtout qu'on était à un stade où on ne devait plus s'amuser.
 
En plus avec le COVID-19, si vous avez des contacts avec des femmes, vous pouvez contacter la maladie et contaminer tous vos autres camarades. Ce sont des choses intolérables. Ce n'est pas normal ! Il y a également de la discipline au niveau du groupe. Il semblerait que dans les vestiaires, l'encadrement technique et certains joueurs aient échoué à s'attaquer. Cela veut dire qu'il y a un problème de gestion du groupe. S'il y a des situations de ce genre et que l'encadrement technique n'a pas l'autorité suffisante, la phycologie pour gérer le groupe, l'employeur peut, au vu de tout ça, déduire que le personnage qu'ils ont n'a pas le profil pour gérer une grande équipe. Donc comme vous voyez, ce n'est pas seulement l'aspect technique. L'employeur peut aussi avoir des griefs contre l'encadrement. Donc, même si sur le terrain tu fais de bons résultats.
 
Drissa Malo Traoré a conclu : Comme je l'ai dit, on ne peut pas être en quart de finale ou en demi-finale et des joueurs vont se permettre de venir avec des femmes ou voir que certains joueurs et l'encadrement ont failli s'agresser dans les vestiaires. Tout ça montre un manque de poigne.
Ablam GNAMESSO, le 15 Février 2022
Opposés au Cameroun en match de classement de la CAN 2021, les Étalons ont sombré en s'inclinant aux tirs au but. Un match au scénario renversant qui a conduit le Burkina Faso a passé à côté d'une troisième place.
 
Reçu par Bf1 dans Sport Time, Drissa Malo Traoré dit Saboteur, ancien sélectionneur des Étalons du Burkina Faso, constate des faits mais pointe du doigt les défaillances dans la gestion du jeu qui ont mené au fiasco surtout face au Cameroun.
Il y a eu beaucoup de fautes professionnelles. Des manquements dans la gestion du jeu. Contre le Gabon, il restait une ou deux minutes et c'est à ce moment que le Gabon égalisait. Donc il y a quelque chose qui ne va pas. Il y a un manque d'expérience. Contre le Sénégal, les 3 buts que le Sénégal a marqué on pouvait éviter ces 3 buts. Si vous remarquez, la plupart des buts qu'on a pris, c'est sur des corners, sur des choses qui ne sont pas préparées. Maintenant si vous arrivez au dernier match. Nous-même en tant qu'entraîneur Burkinabè, c'était une honte pour moi parce que toute l'Afrique même le monde entier, ils vont dire qu'on n'a pas le niveau. Comment on peut mener une équipe 3-0. Il reste moins de 20 minutes, l'équipe fait entrer 2 attaquants pour renforcer son attaque. Et pendant ce temps, nous on ne sait pas que dans ces cas de figure, il faut faire une densité défensive. Et qu'est-ce qu'on fait ? Nous on a fait des remplacements offensifs c'est-à-dire on met des attaquants comme si on veut marquer un 4e ou 5e but. Et là, tout le monde entier, ils se sont dit "eux, ils ne comprennent pas". Et là, c'est une faute professionnelle et ça a joué sur notre crédibilité en tant qu'entraîneur (Burkinabè), a déclaré Drissa Malo Traoré dit Saboteur. À chacun de voir et d'en juger.
Ablam GNAMESSO, le 15 Février 2022
Drissa Malo Traoré dit Saboteur revient sur la question de la transparence dans la sélection des joueurs au sein des Étalons du Burkina Faso.
 
L'ancien sélectionneur des Étalons constate juste des faits. Saboteur était sur Bf1.
Concernant le choix des joueurs. On part pour une compétition de cette nature où la densité est telle qu'il faut amener des joueurs pour qu'il y ait de doublures de même valeur. Mais si vous avez constaté, sur les 7 matchs que le Burkina avait livré, quand vous prenez le milieu de terrain, à part Adama Guira au dernier moment (contre le Cameroun), il y a pratiquement les mêmes joueurs. Ils étaient usés. Ils n'avaient plus d'influx nerveux. Alors que si vous prenez des équipes comme le Sénégal, il y avait des remplaçants qui étaient plus forts que ceux qui étaient sur le terrain. Ainsi, avec l'équipe qui était partie, il y avait un problème de choix des joueurs en termes de qualité. Si vous avez remarqué, quand on partait aux tirs au but contre le Cameroun, tellement Blati Touré s'est dépensé que quand il était parti pour tirer, si vous regardez bien, il était pratiquement paumé.
Sur la non sélection de Bryan Dabo
Bryan Dabo a joué tous les matchs des éliminatoires. Tout le monde le connaît. C'est quelqu'un qui a l'expérience. Pourquoi il n'a pas été sélectionné ? Le sélectionneur a dit  que c'est pour un choix sportif alors que véritablement les joueurs qui étaient sélectionnés, sur les 28 joueurs vous n'allez pas dire que Bryan Dabo n'avait pas sa place... Sur les 28 joueurs, il y en a au moins 7 qui ne méritent d'être dans une équipe nationale. Parmi eux, il y a certains qui n'ont jamais porté le maillot (à la CAN) alors que Bryan Dabo a participé à toutes les compétitions. Donc ce n'est pas un choix sportif.
Ablam GNAMESSO, le 14 Février 2022
Le Comité Exécutif de la Fédération Burkinabè de Football (FBF) tiendra une réunion, le 21 février prochain, pour discuter de l’avenir du football au pays.
 
Le président de la FBF, Lazare Banssé, a adressé une circulaire ce lundi aux membres de la fédération de football du Burkina Faso, dans laquelle il les convoque à une réunion du bureau exécutif le 21 février prochain à partir de 18h GMT à la salle de Conférence de The Garden sis à Ouaga 2000.
 
Durant cette réunion, il sera question du bilan de la participation du Burkina à la CAN 2021 au Cameroun, d'informations sur les sélectionneurs nationaux avec visiblement la décision de ne pas renouveler les contrats de Kamou Malo et ses adjoints et d'un troisième point qui sera consacré aux divers.
 
Ablam GNAMESSO, le 14 Février 2022
Page 1 sur 65
COPYRIGHT 2015 SPORTDROME - BBA BURKINA FASO