Si la majorité des amateurs de football juge que Kamou Malo a enregistré de bons résultats avec un excellent parcours à la CAN 2021 au Cameroun, les Burkinabè sont plus divisés sur la décision de la Fédération de football du Burkina Faso (FBF) de ne pas le reconduction.
 
La non-reconduction de Kamou Malo et de ses adjoints à la tête des Étalons divise toujours les Burkinabè. Une nette majorité d'entre eux ne remettent pas en doute leurs qualités. Cette décision de la FBF ne semble cependant pas avoir remis en cause l'affection des fans pour Kamou Malo. www.sportdrome.com a recueilli les avis de quelques uns sur la situation.
Saydata : Le problème chez-nous, c'est que si tu es talentueux dans ton travail, tes chefs feront tout pour t'enlever de ton poste. Kamou Malo ne mérite pas ça. Pour sa première CAN, il arrive en demi-finale avec son équipe. C'est à féliciter et à mon avis ils devraient renouveler le contrat de ce monsieur avec tous ses adjoints.
 
Hamed : Quelle ingratitude. Il faut renouveler le contrat de Kamou Malo parce qu'il le mérite. Il ne faut pas envoyer un blanc ici déh.
 
Souleymane : M. kamou Malo a prétendu avoir atteint ses objectifs lors de cette CAN 2021 donc la non prolongation de son contrat est à saluer. Au prochain coach, on veut la coupe s'il vous plaît. Aussi, Malo a besoin de se former encore sinon il manque de professionnalisme. Naturellement, il a un talent d'entraîneur mais cela devrait se professionnaliser. N'eût été son manque de professionnalisme, il allait jouer la finale de cette CAN. 
Birama : Il faut revoir cette décision. Au Mali, il y a Mohamed Magassouba qui est conservé mais qui en deux CAN, il n'a jamais dépassé les huitièmes de finale avec les Aigles du Mali.
Josué Adoun : Vu leurs prestations à la CAN au Cameroun, il serait mieux de les reconduire avec de nouveaux défis. L'entraîneur a fait de son mieux. C'est mieux de le maintenir afin qu'il travaille avec les mêmes joueurs pour la prochaine CAN en Côte d'Ivoire. Ce sera profitable et avantageux pour le Burkina Faso. A mon humble avis, c'est trop tôt cette décision du président de FBF. Je ne trouve pas bon aussi de faire appel à un entraîneur expatrié (européen) pour les Étalons. Valorisons nos entraîneurs locaux. Ils ont la compétence. L'Afrique doit être bâtie avec la participation et l'action utile de ses fils, à commencer par le sport.
Sirima : Son bilan à la tête des Étalons est bon mais son dernier match contre le Cameroun n'a pas été du goût des Burkinabè comme moi. Trop d'erreurs professionnelles.
 
Zanté : Comment peut-on laisser ce bon coach partir avec tout ce qu'il a fait avec ces bons jeunes joueurs ? J'étais vraiment content pour eux à la CAN. C'est une très bonne équipe en construction. Les dirigeants doivent revoir leur décision.
Ablam GNAMESSO, le 18 Février 2022
Le Burkina Faso part en bonne position pour se qualifier pour la CAN Féminine Maroc 2022, ce qui serait une première. Il faut aux Étalons Dames de bien gérer le match retour contre la Guinée Bissau après le large succès, jeudi, au stade national du 28 Septembre (6-0).
 
L’équipe nationale féminine du Burkina Faso n’est plus qu’à 90 minutes d’une qualification pour la CAN Féminine Maroc 2022 après avoir massacré, cet après-midi, la Guinée Bissau sur ses installations, 6 buts contre 0. Juliette Nana a trouvé à deux reprises le chemin des filets. Adéle Kabré, Adama Congo, Madina Rouamba et Limata Nikiema ont porté l'addition à 6-0.
 
Une gestion de la rencontre retour prévue dans une semaine à Porto-Novo au Bénin, lui assurerait sa place en phase finale, ce qui constituerait une première pour elle.
 
Ablam GNAMESSO, le 16 Février 2022
La gloire des Étalons du Burkina Faso à la CAN 2021 dissimule une réalité intérieure bien plus glauque: bagarre dans les vestiaires, joueur surpris avec femme.
 
L'eldorado des Étalons au Cameroun se transforme en Atlantide, mythique continent englouti par les flots.
 
Invité à donner son avis sur l'évolution des choses, Drissa Malo Traoré dit Saboteur, ancien sélectionneur des Étalons du Burkina Faso, fait de graves révélations et dénonce avec énergie au micro de Yiyé Yannick BAZIE de Létalon, "un manque de poigne" de la part de l’encadrement technique durant la CAN 2021 au Cameroun.
Saboteur a laissé entendre : Les gens doivent savoir qu’en matière de football, ce n’est pas seulement le volet technique qui permet de savoir qu’un entraîneur peut gérer une équipe nationale. Il y a plusieurs volets. La gestion des joueurs, du groupe est un élément capital puisque tu rassembles beaucoup de jeunes qui ont un caractère différent. Il faut être un grand psychologue, un modèle pour avoir le respect des jeunes parce que sans autorité, les jeunes ne vont pas te respecter.
 
Il a poursuivi : Ce que les gens ne savent pas, c'est que quand les jeunes sont souvent en internat, certaines choses peuvent se passer. Par exemple, il a été dit qu'au Cameroun, un joueur a été surpris alors qu'il était venu avec une femme dans sa chambre. La sécurité l'a détectée et lui a demandé de faire sortir la femme en question. Si les gens veulent dire que ce n'est pas vrai, on pourra citer le nom du joueur en question puisque j'ai eu les informations et j'ai le nom du joueur. Si j'étais là-bas et que le joueur a été surpris avec une femme, surtout lorsqu'on était dans les quarts et demi-finale, le lendemain j'allais mettre le joueur dans l'avion pour qu'il vienne à Ouagadougou . On ne peut pas aller défendre le drapeau du pays alors que des gens viennent s'amuser et venir avec des femmes à l'hôtel surtout qu'on était à un stade où on ne devait plus s'amuser.
 
En plus avec le COVID-19, si vous avez des contacts avec des femmes, vous pouvez contacter la maladie et contaminer tous vos autres camarades. Ce sont des choses intolérables. Ce n'est pas normal ! Il y a également de la discipline au niveau du groupe. Il semblerait que dans les vestiaires, l'encadrement technique et certains joueurs aient échoué à s'attaquer. Cela veut dire qu'il y a un problème de gestion du groupe. S'il y a des situations de ce genre et que l'encadrement technique n'a pas l'autorité suffisante, la phycologie pour gérer le groupe, l'employeur peut, au vu de tout ça, déduire que le personnage qu'ils ont n'a pas le profil pour gérer une grande équipe. Donc comme vous voyez, ce n'est pas seulement l'aspect technique. L'employeur peut aussi avoir des griefs contre l'encadrement. Donc, même si sur le terrain tu fais de bons résultats.
 
Drissa Malo Traoré a conclu : Comme je l'ai dit, on ne peut pas être en quart de finale ou en demi-finale et des joueurs vont se permettre de venir avec des femmes ou voir que certains joueurs et l'encadrement ont failli s'agresser dans les vestiaires. Tout ça montre un manque de poigne.
Ablam GNAMESSO, le 15 Février 2022
Opposés au Cameroun en match de classement de la CAN 2021, les Étalons ont sombré en s'inclinant aux tirs au but. Un match au scénario renversant qui a conduit le Burkina Faso a passé à côté d'une troisième place.
 
Reçu par Bf1 dans Sport Time, Drissa Malo Traoré dit Saboteur, ancien sélectionneur des Étalons du Burkina Faso, constate des faits mais pointe du doigt les défaillances dans la gestion du jeu qui ont mené au fiasco surtout face au Cameroun.
Il y a eu beaucoup de fautes professionnelles. Des manquements dans la gestion du jeu. Contre le Gabon, il restait une ou deux minutes et c'est à ce moment que le Gabon égalisait. Donc il y a quelque chose qui ne va pas. Il y a un manque d'expérience. Contre le Sénégal, les 3 buts que le Sénégal a marqué on pouvait éviter ces 3 buts. Si vous remarquez, la plupart des buts qu'on a pris, c'est sur des corners, sur des choses qui ne sont pas préparées. Maintenant si vous arrivez au dernier match. Nous-même en tant qu'entraîneur Burkinabè, c'était une honte pour moi parce que toute l'Afrique même le monde entier, ils vont dire qu'on n'a pas le niveau. Comment on peut mener une équipe 3-0. Il reste moins de 20 minutes, l'équipe fait entrer 2 attaquants pour renforcer son attaque. Et pendant ce temps, nous on ne sait pas que dans ces cas de figure, il faut faire une densité défensive. Et qu'est-ce qu'on fait ? Nous on a fait des remplacements offensifs c'est-à-dire on met des attaquants comme si on veut marquer un 4e ou 5e but. Et là, tout le monde entier, ils se sont dit "eux, ils ne comprennent pas". Et là, c'est une faute professionnelle et ça a joué sur notre crédibilité en tant qu'entraîneur (Burkinabè), a déclaré Drissa Malo Traoré dit Saboteur. À chacun de voir et d'en juger.
Ablam GNAMESSO, le 15 Février 2022
Drissa Malo Traoré dit Saboteur revient sur la question de la transparence dans la sélection des joueurs au sein des Étalons du Burkina Faso.
 
L'ancien sélectionneur des Étalons constate juste des faits. Saboteur était sur Bf1.
Concernant le choix des joueurs. On part pour une compétition de cette nature où la densité est telle qu'il faut amener des joueurs pour qu'il y ait de doublures de même valeur. Mais si vous avez constaté, sur les 7 matchs que le Burkina avait livré, quand vous prenez le milieu de terrain, à part Adama Guira au dernier moment (contre le Cameroun), il y a pratiquement les mêmes joueurs. Ils étaient usés. Ils n'avaient plus d'influx nerveux. Alors que si vous prenez des équipes comme le Sénégal, il y avait des remplaçants qui étaient plus forts que ceux qui étaient sur le terrain. Ainsi, avec l'équipe qui était partie, il y avait un problème de choix des joueurs en termes de qualité. Si vous avez remarqué, quand on partait aux tirs au but contre le Cameroun, tellement Blati Touré s'est dépensé que quand il était parti pour tirer, si vous regardez bien, il était pratiquement paumé.
Sur la non sélection de Bryan Dabo
Bryan Dabo a joué tous les matchs des éliminatoires. Tout le monde le connaît. C'est quelqu'un qui a l'expérience. Pourquoi il n'a pas été sélectionné ? Le sélectionneur a dit  que c'est pour un choix sportif alors que véritablement les joueurs qui étaient sélectionnés, sur les 28 joueurs vous n'allez pas dire que Bryan Dabo n'avait pas sa place... Sur les 28 joueurs, il y en a au moins 7 qui ne méritent d'être dans une équipe nationale. Parmi eux, il y a certains qui n'ont jamais porté le maillot (à la CAN) alors que Bryan Dabo a participé à toutes les compétitions. Donc ce n'est pas un choix sportif.
Ablam GNAMESSO, le 14 Février 2022
Le Comité Exécutif de la Fédération Burkinabè de Football (FBF) tiendra une réunion, le 21 février prochain, pour discuter de l’avenir du football au pays.
 
Le président de la FBF, Lazare Banssé, a adressé une circulaire ce lundi aux membres de la fédération de football du Burkina Faso, dans laquelle il les convoque à une réunion du bureau exécutif le 21 février prochain à partir de 18h GMT à la salle de Conférence de The Garden sis à Ouaga 2000.
 
Durant cette réunion, il sera question du bilan de la participation du Burkina à la CAN 2021 au Cameroun, d'informations sur les sélectionneurs nationaux avec visiblement la décision de ne pas renouveler les contrats de Kamou Malo et ses adjoints et d'un troisième point qui sera consacré aux divers.
 
Ablam GNAMESSO, le 14 Février 2022
L'équipe du Burkina Faso de football disputera deux matchs amicaux lors de la prochaine fenêtre FIFA, fin mars.
 
Le premier, le 26 mars prochain face au Kosovo, 109e nation au classement FIFA. Le second contre les Diables Rouges de la Belgique (1ère nation au classement FIFA), le mardi 29 mars sur la pelouse du Lotto Park d’Anderlecht.
 
Ablam GNAMESSO, le 11 Février 2022
Tout va beaucoup plus vite. Quelques jours après la CAN 2021 au Cameroun, les Pyramids FC ont officialisé l'arrivée de Blati Touré ce vendredi en fin d'après-midi.
 
Blati Touré est officiellement un joueur des Pyramids FC. Le club égyptien a annoncé ce vendredi l'arrivée du milieu central burkinabè. Il s'est engagé avec l'équipe des Émiratis jusqu'en juin 2023.
 
Ni les Pyramids FC ni le staff de Blati Touré n'ont donné de précisions sur le montant du transfert.
 
L'ancien du club de D2 suédoise d’Eskilstuna, a joué un rôle déterminant dans la progression des Étalons du Burkina Faso vers les demi-finales de la Coupe d'Afrique des Nations, CAN 2021 et a été vainqueur de trois trophées d'Homme du match durant la compétition.
 
Ablam GNAMESSO, 11 Février 2022
Villarreal (Liga Espagnole) se renseigne sur Hassane Bandé.
 
Après Séville FC il y a quelques mois, un autre club espagnol Villarreal, suit les traces de l'attaquant Burkinabè Hassane Bandé avec l'intention de le faire signer lors de la prochaine fenêtre de transfert d'été, comme le rapporte le prestigieux média italien Calciomercato sur son site internet.
 
Auteur d'une première partie de saison convaincante avec NK Istra (Croatie) où il est prêté avec option d’achat par l’Ajax Amsterdam, Bandé peut nourrir des ambitions pour la saison prochaine.
 
Il y a un an, Hassane Bandé était à quelques doigts de signer avec Cadiz CF pour un prêt d'une année avec option d'achat. Il était également convoité par des clubs turcs durant l'été 2020.
 
Ablam GNAMESSO, le 10 Février 2022
Comme annoncé mercredi par www.sportdrome.com, les Étalons du Burkina Faso croiseront pour la première fois de leur histoire, la route de la Belgique.
 
Avant de démarrer une nouvelle campagne CAF après la CAN 2021 au Cameroun, l'équipe du Burkina Faso lancera son retour par un match amical à la fin du mois de mars contre la Belgique. L'Union belge de football a confirmé ce jeudi, la tenue de la rencontre internationale amicale entre les deux nations.
 
Les Étalons affronteront ainsi les Diables Rouges le mardi 29 mars sur la pelouse du Lotto Park d’Anderlecht.
 
Ablam GNAMESSO, le 10 Février 2022
COPYRIGHT 2015 SPORTDROME - BBA BURKINA FASO