Le Tour international cycliste du Faso ou Tour du Faso retrouve ses dates habituelles. D'après l'annonce du gouvernement Burkinabè ce mercredi à l'issue du Conseil des ministres, la prochaine compétition “se déroulera du 29 octobre au 7 novembre 2021”.
 
Le Tour du Faso est de retour après avoir été annulé l'année dernière pour cause de Covid-19 qui a engendré des conséquences sur de nombreuses courses cyclistes. Cette 33ème édition aura lieu du 29 octobre au 7 novembre 2021. Elle connaîtra son départ de Banfora pour une arrivée à Ouagadougou. Cette épreuve fait partie du circuit UCI Africa Tour.
 
Durant l'édition 2019, c'est l'Angola Dario Manuel Antonio qui s'est imposé sur l'épreuve devant les Rwandais, les Burkinabè.
 
Ablam GNAMESSO, le 14 Avril 2021
Sans relief et à court d’idées, Salitas FC concède une nouvelle défaite et inquiète à deux journées de la fin des matchs de poules de la Coupe de la Confédération de la CAF. L'ASC Jaraaf de Dakar s'impose au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo durant cette 4ème journée grâce à une réalisation de son capitaine Papa Youssou Paye à la 9ème minute de la rencontre.
 
Les Colombes de Salimata et Taséré Football Club de Ouaga 2000 concèdent un 3ème revers cette saison en Coupe de la Confédération de la CAF à l’issue d’une partie perdue face à l'ASC Jaraaf (0-1). L’animation offensive de Salitas FC a buté sur une très bonne organisation de Jaraaf.
 
Rigoureux et ultra discipliné, l'ASC Jaraaf de Dakar a mieux exploité le terrain que son adversaire, se montrant dangereux à chaque incursion dans le camp Salitas. Même s'ils ne sont pas encore éliminés, les joueurs de Ladji Coulibaly sont plus que jamais derniers de leur groupe (C) avec 3 points. Avec cette nouvelle victoire, l'ASC Jaraaf prend la tête du groupe avec 7 points. Le club sénégalais est talonné par le CS Sfaxien, 2ème avec 6 points et Etoile Sportive Du Sahel, 3ème avec 5 points.
 
Ablam GNAMESSO, le 12 Avril 2021
Alors que les Colombes de Salimata et Taséré Football Club (Salitas FC) ont réussi une sublime qualification mercredi en Coupe du Faso face à l'USFA en 16es de finale, en l'emportant 6 tirs au but à 5, ils seront privés lundi prochain deux cadres à Porto-Novo en République du Bénin durant la rencontre comptant pour la 4e journée des matchs de poules de la Coupe de la Confédération de la CAF face à l'ASC Jaraaf.
 
Il s'agit des internationaux Burkinabè Sami Hien (Milieu de terrain), indisponible pour quatre (04) semaines et du défenseur central, Hermann Nikiema, indisponible pour une (01) semaine.
 
Salitas FC ASC Jaraaf de Dakar, c'est ce 12 avril 2021 au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo en République du Bénin à partir de 13h00 GMT.
 
Ablam GNAMESSO, le 08 Avril 2021
Dans le cadre de la 4e journée des matchs de poules de la Coupe de la Confédération de la CAF 2020-2021, le représentant burkinabè Salitas FC, recevra le 12 avril prochain au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo en République du Bénin son homologue d' ASC Jaraaf de Dakar (Sénégal) sous le coup de 13h00 GMT.
 
Pour diriger cette rencontre, la Confédération Africaine de Football a désigné un quatuor d’officiels béninois. L’équipe arbitrale sera  dirigée par Djindo Louis HOUNGNANDANDE. 
 
Louis HOUNGNANDANDE sera épaulé par Eric AYIMAVO Ayamr Ulrich (Assistant 1) et Gbèmassiandan Narcisse KOUTON (Assistant 2), tandis que Adissa Abdul Raphiou LIGALI est le quatrième officiel désigné par la Confédération Africaine de Football (CAF).
 
Le commissaire au match est Assogbavi Komlan Espoir du Togo.
 
Ablam GNAMESSO, le 08 Avril 2021
La Confédération africaine de football (CAF) a informé Salitas FC de Ouagadougou et ASC Jaraaf de Dakar que leur match pour le compte de la 4e journée des rencontres de poules de la Coupe de la Confédération de la CAF, a été décalé de 24 heures.
 
Cette rencontre, initialement programmée pour ce dimanche 11 avril, se jouera finalement le 12 avril à 13h00 GMT toujours au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo en République du Bénin.
 
Lire les raisons du décalage en cliquant ici
 
Ablam GNAMESSO, le 07 Avril 2021
Le classement FIFA du mois d'avril n'a pas été bénéfique pour la sélection nationale du Burkina Faso. Elle perd deux points et sort du top 10 de la zone CAF - Afrique. 
 
58e durant le dernier classement FIFA, le Burkina Faso est désormais 60e mondial. 10e en Afrique lors du dernier classement, il perd une place dans la zone CAF et se retrouve à la 11e place.
 
La meilleure progression en termes de places provient de la zone CAF avec Guinée-Bissau qui gagne 11 places et est désormais 108e mondial et 25e sur le plan africain. Pas de mouvements au niveau des Ecureuils du Bénin (toujours 16è africain). Par contre, le Togo perd 5 places et se retrouve à la 133e position du classement. 
 
Le prochain classement mondial FIFA sera publié 27 mai prochain.
 
Ablam GNAMESSO, le 07 Avril 2021
« Je suis Burkinabè, j’ai 57 ans. J’ai eu un parcours de footballeur. J’ai débuté à l’USO en 1983, joué la campagne africaine contre Abedi Pelé du Ghana, porté les couleurs de l’USO, l’EFO, le BPS et l’USFA. En tant qu'entraineur je suis un pur produit de la DTN Burkinabè et détenteur de la licence À de la CAF. J’ai commencé à entraîner à Koudougou avec l’ASEC puis le BPS, que j’ai fait monter en première division après 17 ans de disette. A Ouagadougou, j’ai pris en charge l’AS SONABEL, l’USFA et le RCK de la D2 en D3. Au RCK j’ai remporté 2 fois la coupe du Faso en 2012 et 2 fois le championnat en 2016, et 2017 et une une fois la coupe AJSB. En ce qui concerne le poste de sélectionneur, je mesure la portée de la charge, je n’ai pas d’appréhension et je compte sur le soutien de tous ». 
 
C’est en ces termes sincères, et plein d’humilité qu’en juillet 2019 le coach Kamou déclinait son identité et son parcours pour sa toute première conférence de presse en tant que sélectionneur national des Etalons seniors en remplacement du portugais Paolo Duarte, qui avait échoué à qualifier les Etalons a la CAN Égypte 2019: Une CAN à 24 équipes.
 
Le contrat de 16 mois qu’il avait paraphé 3 jours auparavant statuait 3 missions principales: qualifier les étalons à la CAN 2021, atteindre les 8èmes de finale de la CAN 2021, et rajeunir l’équipe. La particularité de cette nomination était sans conteste l’audace du Président de la FBF Sangaré de promouvoir l’expertise nationale à travers les nominations de Malo mais aussi de Firmin Sanou, Alain Nana et SA Bramah Traore comme ses adjoints. Des anciens internationaux burkinabè dont les faits d'armes sous les couleurs nationales et sur les pelouses du Faso devraient à priori leur permettre de disposer du bénéfice du doute. Que nenni !
 
Nonobstant 16 mois plus tard, la CAN 2021 repoussée en 2022 pour raison sanitaire, on peut dire sans hésiter que les objectifs assignés à Kamou Malo furent remplis: Les Etalons ont validé leur ticket qualificatif avant terme contre l’Ouganda et le Onze type des Etalons de l’ère Duarte a évolué et rajeuni. Il n'y a pas meilleur apport à cette équipe qui a manqué la CAN à 24 qu'une qualification!
 
En effet lors du dernier match des éliminatoires de la CAN 2019 contre la Mauritanie à Ouagadougou en mars 2019, le Onze de départ du Portugais Paolo Duarte avait une moyenne d’âge de 27 ans : Hervé Koffi 22 ans, Steeve Yago 26 ans, Bakary Koné 30 ans, Issoufou Dayo 27 ans, Yacouba Coulibaly 24 ans, Adama Guira 30 ans, Jonathan Pitroipa 32 ans, Abdoul Razak Traoré 30 ans, Prejuce Nakoulma 31 ans, Cyrille Bayala 22 ans, et Bertrand Traoré 23 ans. En somme, il y’a 2 ans l’équipe des Etalons affichaient dans tous les compartiments des trentenaires au nombre de 5 contre 6 jeunes de moins de 30 ans même si vous remplacez Adama Guira 30 ans par le titulaire habituel dans l’entrejeu, le capitaine Charles Kaboré alors âgé de 31 piges en 2019.
 
Aujourd’hui les Etalons sous l’ère Kamou Malo affichent une moyenne d’âge de 24 ans si l’on se réfère au onze de départ aligné face au Soudan du Sud le 29 mars 2021. Ce sont Hervé Koffi 24 ans, Issa Kaboré 19 ans, Issoufou Dayo 29 ans, Edmond Tapsoba 22 ans, Yacouba Coulibaly 24 ans, Charles Kaboré 33 ans, Ismahila Ouédraogo 21 ans, Alain Traoré 32 ans, Bertrand Traoré 25 ans, Lassina Traoré 20 ans et Zakaria Sanogo 24 ans.
 
A l’analyse on note l’arrivée de 4 nouveaux entrants. Il s’agit en premier lieu de Edmond Tapsoba 22 ans en remplacement du général Bako 32 ans comme défenseur central, de Issa Kaboré 19 ans en remplacement de Steeve Yago 28 ans comme latéral droit, de Frank Traoré 20 ans en remplacement de Prejuce Nacoulma 33 ans comme avant-centre et finalement de Ismahila Ouedraogo alias Ngolo Kanté en remplacement de Jonathan Pitroipa 36 ans au milieu de terrain étant entendu que dans l’esprit du coach Malo et au regard des 6 matches des éliminatoires passés, Bryan Dabo 29 ans est un titulaire potentiel au côté du capitaine Charles Kabore et de l’expérimenté Abdoul Razack Traore dont les pendants sur le banc de touche en fonction des formes du moment seraient respectivement Adama Guira 32 ans, Alain Traore 32 ans, et éventuellement Abdoul Bandaogo 22 ans et Sami Hien 25 ans.
 
Des cartouches jeunes le coach Malo ne s’en prive pas également en défense, à la pointe de l’attaque et sur les ailes. Il s’agit des options, Éric Traoré 24 ans, Mohamed Konaté 23 ans, Mohamed Lamine Ouattara 22 ans, Ben Aziz Zagre 22 ans, Boureima Hassane Bandé 22 ans, Hamed Belém 21 ans et Abdoul Fessal Tapsoba 19 ans...
 
C’est donc dire qu’au finish, la cuvée actuelle des 33 Etalons sélectionnés par Kamou Malo est riche, jeune, expérimentée et pétrie de talents. De la concurrence, il y en a à tous les postes. Ce qui veut dire que le sélectionneur ne pourra évidemment pas faire des heureux à chaque match officiel, d’où les éventuelles pressions multiformes et conflits de pouvoir dont le sélectionneur ne saurait échapper et devrait gérer.
 
Cependant la récente levée de bouclier aux connotations pernicieuses tendant à discréditer les capacités managériales et intrinsèques de Kamou Malo, a dose de révélation de secrets de vestiaire, de stigmatisation de certains joueurs par des faits de jeu, au lendemain d’une victoire (1 – 0 contre le Soudan du Sud) et d’une qualification à la CAN me laisse pantois, subjugué. La litanie des récriminations relève du délire : prise en otage de l’équipe par un groupuscule de joueurs, manque d’audace du sélectionneur, indiscipline de joueurs qui comptent au moins 10 sélections, aucune plus-value ni de crédit de sélection de nouveau joueur quand bien même il soit lui-même le sélectionneur en charge de l’équipe…
 
C’est vrai que le Burkina post insurrectionnel a délié les langues, phénomène démultiplié par l’impact euphorique des réseaux sociaux. Néanmoins sachons contextualiser et orienter nos propos verbaux au risque d’avilir, souiller, et salir voire détruire l’image d’un de nos rares trésors au Faso : Les Etalons, notre équipe nationale de Football qui représente vaillamment notre pays dans les compétitions internationales et dont la force a toujours résidé dans son collectif, son état d’esprit.
 
Nous ne sommes pas une malédiction, nous ne sommes pas obligés de commettre éternellement les mêmes erreurs d’auto-flagellation, de cette tendance ignoble d’autodestruction des nôtres sous le fallacieux argumentaires de « qui aime bien châtie bien » car un sélectionneur et une équipe de football sont d’abord jugés aux résultats. Toute autre considération est purement subjective!
 
Dans toutes les sélections du monde, il existe des secrets de vestiaires, des passe-droits savamment entretenus par les sélectionneurs qui n’ont pas forcément besoin d’être débattu sur la place publique !! Du moment où cela ne pollue pas le groupe et au contraire.
 
La force des Etalons a toujours résidé sur l'humilité,la solidarité du groupe: Attention à un faux procès, attentio
n à une tentative de déstabilisation et de division d'un vestiaire en transition.
 
Le plus dur moment d'une équipe de Football est son moment de transition, de rajeunissement: Patience et Intelligence doivent être les éléments clés...
 
D'ailleurs les éliminatoires de la coupe du monde seraient en effet....non non non je m'arrête là : Eliminatoires coupe du monde sera le 2ème thème que je vais aborder dans quelques jours, et le 3ème sera les conséquences des chaudes élections de la FBF dans toutes les sélections des Etalons !
 
Moussavou BILLA, le 06 Avril 2021
Le match retour entre Salitas FC de Ouagadougou et ASC Jaraaf de Dakar, prévu dimanche 11 avril 2021 au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo en République du Bénin, pourrait être annulé en raison de l'élection présidentielle au pays. La date de ce choc retour du groupe C des matchs de poules de la Coupe de la Confédération de la CAF tombe sur le jour du scrutin national au Bénin. Ce qui met en péril le match qui aura lieu à 13h00 GMT.
 
Habituellement au Bénin, toutes les activités sont suspendues sur l'ensemble du territoire national et certaines sont ré-ouvertes sur autorisation du pouvoir public à partir de 19h00.
 
Au-delà, de la campagne électorale, actuellement en cours au pays et qui prendra fin le 09 avril prochain, les frontières du Bénin seront toutes fermées le 10 avril pour permettre un jour de scrutin calme, paisible voire sans heurts. Ces frontières seront ré-ouvertes le 12 Avril 2021.
 
Voilà des détails qui mettent en péril ou qui font planer des incertitudes sur le match retour entre Salitas FC de Ouagadougou et ASC Jaraaf de Dakar qui dimanche dernier a battu les Colombes de Salimata et Taséré Football Club au stade Lat Dior de Thiès 2-0 lors de la 3e journée des matchs de poules.
 
Ablam GNAMESSO, le 05 Avril 2021 
L'ailier droit Burkinabè Bertrand Traoré a été décisif avec son club d' Aston Villa, qui durant la 30e journée de Premier League anglaise a dominé Fulham (3-1).
 
Bertrand Traoré (25 ans) a encore été décisif face à Villa Park, ce dimanche après-midi, alors que son équipe a pris le meilleur sur Fulham 3-1. L'ancien joueur de Chelsea a été passeur sur le but du 3-1 de Ollie Watkins à la 87e minute.
 
Noté sur 7,2 sur 10 face à Fulham, Bertrand Traoré a fait tout le match (90 minutes) pour une passe décisive, 56 touches de balle, 20 sur 27 passes réussies soit 74%, 4 sur 5 passes en profondeur, 1 tir cadré et 11 duels remportés.
 
Ablam GNAMESSO, le 04 Avril 2021
Quelques jours après son succès (1-0) à Ouagadougou face à l'Etoile Sportive du Sahel, Salitas FC a concédé un nouveau revers (2-0) dans un stade Demba Diop à huis-clos total face à l'ASC Jaraaf de Dakar en Coupe de la Confédération de la CAF (3e journée).
 
Triste dimanche pour Salitas FC. En déplacement à Dakar pour le compte de la 3e journée des matchs de poules de la Coupe de la Confédération de la CAF, les Colombes de Ouaga 2000 ont coulé (2-0) dimanche après-midi face à l'ASC Jaraaf de Dakar.
 
Salitas FC a concédé rapidement le premier but de la partie à la 12e minute de jeu sur une réalisation de Albert Diène aidé par Babacar Seck. Plus réalistes que les Burkinabè, les Sénégalais ont validé leur avantage rapidement avant d'aller à la pause grâce à un but à la 44e minute de Youssou Paye sur une passe de Alioune Tendeng.
 
Avec cette défaite, les hommes de Lady Coulibaly chutent à la 4e place du classement avec 3 points, en attendant la rencontre retour contre le même adversaire le 11 avril prochain au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo (Bénin).
 
Ablam GNAMESSO, le 04 Avril 2021
Page 1 sur 134
COPYRIGHT 2015 SPORTDROME - BBA BURKINA FASO