Imprimer cette page

UAJ : Un grand favori pour la présidence

Sollicité par ses pairs pour faire acte de candidature en vue de diriger l’instance suprême continentale, c’est avec plaisir et honneur que Me Abakar Djermah Aumi a répondu, en se portant officiellement candidat à la présidence de l’Union Africaine de Judo.
 
Il est sans doute un challenger redoutable dans la course à la présidence de l’Union Africaine de Judo. Me Abakar Djermah Aumi, l’homme auquel le Judo n’est pas étranger, réunit, selon ses pairs, des qualités intrinsèques pour prendre les rênes de l’UAJ. Directeur sportif de l’Union Africaine de Judo depuis le 26 novembre 2017, il porte des valeurs fondamentales d’éthique et de bonne gouvernance acquises sur le tatami et dans le dojo.
 
L’homme dont la candidature effraye déjà certains milieux, n’entend pas faire les choses à moitié. « Si je postule à ce poste, c’est parce que j’ai la ferme conviction de pouvoir apporter un renouveau et un dynamisme croissant pour le développement et la promotion de judo africain. Je m’engage à mener à bien la noble mission assignée à l’Union Africaine de Judo et je jouis d’une vingtaine d’années d’expérience dans le management des organisations sportives », affirme celui qui préside le Comité Olympique Sportif Tchadien. Président de la Fédération Tchadienne de Judo, Me Abakar Djermah Aumi a plus d’un tour dans son sac. Il n’a cessé de matérialiser sa vision pour le Judo à travers des initiatives concrètes dont des partenariats avec des institutions internationales et la construction d’infrastructures sportives, notamment le grand chantier du dojo régional en cours au Tchad et visité récemment par l’architecte de la Fédération internationale de judo.
 
« A travers mon programme, je souhaite avec mon équipe apporter une nouvelle dynamique dans la gestion du judo africain, la promotion et le développement du judo au plan africain et international doit être les défis de l’ère. L’éducation et la culture de la paix à travers le Judo seront au centre de notre politique et le code de judo notre ligne de conduite. Conscient que le champ d’action est donc large, mais mon cursus quantifié et qualifié, me permet d’être aujourd’hui le candidat potentiel pour la présidence de l’UAJ. C’est une preuve de responsabilité avérée, comptant sur vos appuis, je tiens à remercier les uns et les autres pour votre accompagnement », déclare le candidat Abakar Djermah Aumi.
 
Avec 12 ans d’expérience en management international associatif, 21 ans d’expérience en éducation et coaching en art martial, 06 ans d’expertise en organisation des compétitions continentales et internationales, le Tchadien, par ailleurs membre de la Fédération Internationale de Judo, est soutenu par une grande partie des membres de l’Union Africaine de Judo. « C’est un bon gestionnaire. Un homme d’action. En plus, il s’y connaît bien dans le domaine et a un réseau impressionnant pour développer le Judo. Je pense que c’est celui qu’il faut à la présidence de l’UAJ pour faire davantage de choses », confiait encore un électeur à un membre de l’UAJ au détour d’une discussion informelle.
 
L'Union Africaine de Judo (UAJ), est une association regroupant 54 fédérations nationales d'Afrique, elle a pour rôle de gérer, développer le judo à l'échelle continentale et mondiale.
 
Bonsa S., le 08 Janvier 2020