Omer B

Omer B

L'équipe du Burkina Faso des U20 est éliminée de l'édition 2018 du Tournoi de l'UFOA zone B U20 après son troisième revers contre le pays organisateur, le Togo (2-1), mardi 11 décembre. Les Étalons Juniors finissent derniers du groupe A, le Mali et le Sénégal sont qualifiés.

L'équipe du Burkina Faso a été éliminée au premier tour du tournoi de l'UFOA zone B, Togo 2018, en concédant une dernière défaite (2-1) contre le pays hôte, mardi 11 décembre au stade municipal de Lomé. Avec zéro point en trois rencontres, les Étalons Juniors terminent à la dernière place du groupe A, pendant que le Mali et le Sénégal décrochent les deux places qualificatives pour les demi-finales.

Arrivés avec un statut d'explorateur, les Étalons Juniors repartent coiffés d'un bonnet d'âne, au bout d'une compétition qu'ils avaient la possibilité de mieux faire. Abdoul Madjid Sayouba Derra a inscrit l'unique du Burkina du tournoi.

Classement du groupe A :

Sénégal 9 pts ✓
Mali 6 pts ✓
Togo 3 pts
Burkina Faso 0 pt

Ablam GNAMESSO, Lomé - Togo, le 11 Décembre 2018

Éliminé après ses deux sorties dans le tournoi, le Burkina Faso ne disputera pas les demi-finales de l'édition 2018 de la coupe de l'UFOA zone B U20. Mais le creux des défaites dont a été victime l'équipe devrait prendre fin face au pays organisateur, le Togo, ce mardi.

Le Burkina Faso joue son troisième et dernier face au Togo cet après-midi au stade municipal de Lomé à partir de 15h30 GMT. Une affiche des éliminés de la poule A. Le Togo également après deux sorties dans le tournoi a enregistré deux défaites. Ce qui l'élimine des demies.

Mais le Burkina compte sauver sa tête avec ce match et rentrer au pays avec un ou trois points d'après le sélectionneur des Étalons Juniors, Serafin Dargani. "On va chercher à sauver la tête. À ne pas rentrer à la maison les mains vides. Même si c'est un point pour pouvoir rentrer à la maison parce-que trois défaites, ça c'est pas vraiment bien pour nous."

Burkina Faso - Togo, un match sans grand espoir si ce n'est que pour sauver l'honneur dans la compétition des deux côtés. A 18h30 GMT, le Mali et le Sénégal, déjà qualifiés, s'affrontent pour une place de leader du groupe.

Ablam GNAMESSO, Lomé - Togo, le 11 Décembre 2018

Battus samedi par le Mali (1-0) et éliminés du tournoi de l'UFOA zone B U20, les Étalons Juniors font réagir dans tout le Burkina. Reçu en exclusivité par www.sportdrome.com après les deux sorties ratées des Étalons Juniors, le sélectionneur de l'équipe Serafin Dargani a fait part de son "sentiment de frustration" après l'élimination du Burkina Faso dès le premier tour de la compétition.

 

Deux matchs, deux défaites. Qu'est-ce qu'on retient avant le troisième match ?

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'on a certains joueurs qui n'ont pas le niveau qui physiquement ne sont pas encore prêts pour une compétition pareille. En suite, on a gagné avec deux éléments qui ont donné satisfaction au niveau de ce tournoi. Donc ça fait un plus dans notre effectif. Nous allons étoffer cet effectif avec eux pour préparer la CAN Junior 2019 et mieux représenter le Burkina Faso au Niger.

 

Pourquoi amener des joueurs qui ne sont pas "bons" ?

On n'a pas amené des joueurs qui ne sont pas bons parce-que pour connaître des joueurs qui ne sont pas bons, il faut les voir dans un match comme celui-là. Quand on est ensemble, on fait des entraînements, ils sont bons. Ils nous font des prouesses. Pourquoi prendre expressément des mauvais joueurs pour venir ici ? Ça n'existe pas. Pourquoi un entraînement va faire ça ? On a pris des joueurs qu'on a estimé qu'ils sont bons. Qui ont démontré lors des préparatifs qu'ils sont bons. On a joué contre des grands clubs. On a joué contre des équipes de première division (l'ASFA Yennenga, l'AS Douanes, l'Etoile Filante) qu'on a malmené. Moi je ne vois plus... Donc ils sont au niveau ... Maintenant le niveau international avec ce tournoi où on vient avec le drapeau national, la main sur le cœur. Ça devient autre chose. Ça fait une augmentation de stress. Ça fait d'autres éléments qu'on n'a pas quand on joue les matchs à la maison. Donc tout ça fait qu'on a vu des joueurs qui ont tremblé. On a vu un de nos défenseurs centraux qui a brillé pendant tous nos matchs amicaux à Ouagadougou. Et c'est là-bas qu'on l'a pris. Mais durant le premier match, il a démontré que ça ne va pas du tout. Il a mouillé complètement comme on le dit. Donc c'est des matchs qu'il faut maintenant multiplier. Il ne faut pas voir les défaites ou les résultats des matchs. C'est le gain de joueurs qui jouent un match, deux matchs, qui gagnent qui devient un garçon. Dans les matchs, c'est ça qu'il faut chercher. c'est ça qu'il faut voir.

 

Lorsqu'on regarde le groupe qui a qualifié le Burkina pour la Can junior 2019 et le groupe que vous avez sur ce tournoi, ça fait deux groupes différents...

Tout à fait. Ça fait deux équipes différentes. Les raisons c'est quoi ? La première raison, c'est que l'équipe a au moins 7 pros dans le groupe qui a joué les éliminatoires. Ils sont à l'extérieur. On n'a pas l'argent. Au pays, l'argent ce n'est pas seulement pour le football. C'est pour d'autres domaines du football et vous savez comment on souffre actuellement au Burkina... Donc faire venir ces 7 pros pour ce tournoi, ça fait de l'argent. En plus les clubs nous disent de choisir entre les faire venir pour ce tournoi et ils ne joueront pas la Can junior ou on attend le tournoi de la Can et on les aura. Mais le choix est clair. En suite, les joueurs qui sont à l'intérieur, appartiennent aux clubs. Lorsqu'on a fait le regroupement, on est rentré un mardi et lundi, il y avait une moitié qui est arrivée et ceux qui sont à Bobo et autres sont arrivés le mardi là. Nous avons joués un match amical contre l'AS Douanes le mercredi et le jeudi, les joueurs sont répartis dans leurs clubs pour jouer le championnat. Donc il n'y a pas d'entraînements, il n'y a pas de cohésion (...). Ils nous reviennent lundi, on reprend encore mardi. Mercredi on joue un match amical et jeudi ils repartent de nouveau dans leurs clubs. Et c'est le seul regroupement que nous avons eu depuis le dernier match des éliminatoires de la Can junior au Gabon. Mais comme vous le voyez, il y a beaucoup de propriétés au Burkina.

 

Satisfait de la prestation des joueurs ?

Par rapport à la prestation de mes joueurs, je ne suis pas content. Je ne suis pas du tout content parce-que ce n'est pas ce que j'avais prévu qui était là. Mais je remercie Dieu car cette compétition m'a permis de voir les joueurs d'entraînements et ceux de matchs. Actuellement, ils ont facilité ma tâche. Ce n'est plus à moi de dire "NON", ils se sont éliminés eux-mêmes par rapport à leur prestation d'ici. C'est terminé. Ça, eux-mêmes ils savent que c'est fini pour eux.

 

Le Burkina joue mardi son dernier match du tournoi sans grand espoir contre le Togo. On va chercher quoi face au pays organisateur ?

On va chercher à sauver la tête. À ne pas rentrer à la maison les mains vides. Même si c'est un point pour pouvoir rentrer à la maison parce-que trois défaites, ça c'est pas vraiment bien pour nous.

Réalisation : Ablam GNAMESSO, Lomé - Togo, le 10 Décembre 2018

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.sportdrome.com

samedi, 08 décembre 2018 18:41

Tournoi UFOA B U20: Le Burkina éliminé

Le Burkina Faso jouera son dernier match du tournoi contre le Togo sans grand espoir. Face au Mali ce samedi au municipal de Lomé, il n'aura même pas eu le temps d'y croire à une victoire pour sa deuxième sortie après sa défaite durant son premier match contre le Sénégal (1-0). Un but dans les dernières minutes des premières 45 minutes de jeu de Kante Boubacar (44e) a suffi aux maliens pour assurer leur qualification en demi-finale de la compétition.

Au plus bas en première partie, les Étalons Juniors n'attendaient de toute façon pas grand-chose de la rencontre en seconde période. En témoigne les multiples occasions ratées par les maliens pour saler l'addition.

Le Burkina sans grand jeu en deux matchs, sort du tournoi après deux défaites. La troisième sortie ce sera face au pays organisateur, le Togo, le mardi 11 décembre 2018 à partir de 16h00 GMT, au stade municipal de Lomé.

Ablam GNAMESSO, Lomé-Togo, le 08 Décembre 2018

vendredi, 07 décembre 2018 11:01

Mercato: Charles Kaboré, priorité du Besiktas

Harcelé par Crystal Palace, l'Olympique de Marseille et West Brom l'hiver dernier, le capitaine des Étalons du Faso, Charles Kaboré, fait de nouveau des envieux aux quatre coins de l’Europe pour le mercato hivernal prochain.

Charles Kaboré représente une priorité aux yeux des recruteurs du club turc du Besiktas Football Club. Le milieu de terrain burkinabè dont son contrat avec Krasnodar (Division 1- Russie) prend fin le 30 juin 2019, a déjà donné son accord : "Si Besiktas me veut, bien sûr, je veux jouer à Besiktas." a-t-il manifesté.

Kaboré présente un bilan de 407 matchs pour 8 buts avec le club russe. Le joueur a été supervisé par Besiktas en Europa League. À suivre...

Ablam GNAMESSO, le 07 Décembre 2018

Les Étalons Juniors du Burkina Faso ont perdu (0-2) contre le Sénégal leur premier match de l'édition 2018 du Tournoi de l'UFOA zone B U20, cet après-midi au stade municipal de Lomé.

Les Étalons Juniors ont perdu ce jeudi en ouverture du Tournoi de l'UFOA zone B U20, leur premier match contre le Sénégal (0-2). Les burkinabè, qui se sont pris un but à la 35e minute par l'entremise de Youssouph Badji après une belle présence dans le jeu qui n'a duré que 30 minutes. Lors de ses premières 30 minutes, ils se sont pourtant procurés quelques occasions avant de prendre l'eau dans le match. Les sénégalais ont largement et facilement dominé les 15 dernières minutes avec 4 bonnes occasions nettes ratées et une cinquième joliment concrétisée (35e, 1-0).

Revenus en seconde mi-temps avec d’autres intentions, les burkinabè ont tenté de revenir au score mais ont buté sur des sénégalais présents et qui n’ont laissé aucune chance à des Étalons Juniors totalement dépassés dans le temps additionnel sur le contre des sénégalais. Pris de vitesse sur une prise de balle, les Étalons ont encaissé un second but dans les dernières minutes du match (Mamadou Danfa, 90e +3).

Les Étalons Juniors joueront samedi (15h30 GMT) leur deuxième match du tournoi face au Mali.

Ablam GNAMESSO, Lomé - Togo, le 06 Décembre 2018

Le sélectionneur des Étalons Juniors, Sérafin Dargani, a retenu une liste de 20 joueurs pour l'édition 2018 du Tournoi de l'UFOA zone B. L'objectif est de tenter d'aller remporter le trophée.

LISTE DES ETALONS CONVOQUES POUR LE TOURNOI UFOA B :

1- TRAORE Mohamed Zegue (IFFA MATROUKOU)

2- KONE Gilbert (IFFA MATROUKOU)

3- SAWADOGO Amadé (IFFA MATROUKOU)

4- RIPAMA Abdoul Abasse (IFFA MATROUKOU)

5- BALO Adama (IFFA MATROUKOU)

6- TAPSOBA Mohamed Abib (AS DOUANE)

7- TALL Sekou Seva Eifa Ulrich (USO)

8- ZOUNGRANA Abdoul Razack Bachare (USO)

9- KOANDA Miki Mischael (USO)

10- OUEDRAOGO Faissal (KIOGHIN FC)

11- BANAO Drissa (ASB)

12- SAWADOGO Ouindbebe Aziz (JCB)

13- SANGARE Djakaridja (FASO ACADEMIE FOOT)

14- OUEDRAOGO Ismahila (AS DOUANE)

15- DERRA Abdoul Madjid Sayouba (CFO)

16- TARNAGDA Abdoul Kader (KIOGHIN FC)

17- TRAORE Yacouba (AS SONABEL)

18- TRAORE Dijoun Bamassi Alex (RCK)

19- FANY Oumarou (FASO ACADEMIE FOOT)

20- KABORE Florentin Z. Lamoussa (KIOGHIN)

ENCADREURS

DARGANI SERAFIN (ENTRAÎNEUR)

SAVADOGO LASSINA (ENTRAÎNEUR ADJOINT)

TRAORE YACOUBA (ENTRAÎNEUR GARDIEN)

DICKOABDOURAMANE (MEDECIN)

PROGRAMME DES MATCHS DES ÉTALONS :

- GROUPE A :

TOGO
MALI
BURKINA FASO
SENEGAL

6/12/2018 AU SATDE MUNICIPAL A 15H30 :

BURKINA FASO - SENEGAL

8/12/2018 AU STADE MUNICIPAL A 15H30 :

MALI - BURKINA FASO

10/12/2018 AU STADE MUNICIPAL A 16H :

BURKINA FASO - TOGO

Ablam GNAMESSO, le 05 Décembre 2018

Salitas FC a obtenu mardi, sa qualification pour les 16ès de finale de la Coupe de la Confédération Africaine de Football (Coupe de la CAF) malgré sa défaite 3-1 contre Wakryia AC, lors du match retour des préliminaires de la compétition, joué à Conakry.

Lors de la manche aller disputée le 27 novembre à Ouagadougou, les académiciens avaient réussi à battre les guinéens sur un score de 2 buts contre 0. Salitas FC passe grâce au but marqué à l'extérieur.

En 16es de finale, Salitas FC jouera le club égyptien d'Al Masry de Port-Saïd, qui était au repos lors de ce premier tour. Al Masry est le club des internationaux burkinabè Mohamed Koffi et Aristide Bancé.

Ablam GNAMESSO, le 04 Décembre 2018

Nouvelle semaine, nouveau numéro de "Miroir des Pros" qui fait le point des perfs des joueurs burkinabè du week-end. Une conception www.sportdrome.com .

Espagne - Liga 2 (J16)

Córdoba 1-1 Elche CF

Match nul (1-1) pour Córdoba et Ibrahim Blati Touré (auteur d'une faute qui lui a coûté un jaune à la 75è minute, match plein) contre Elche CF.

Grèce - Super League (J12)

Levadiakos 0-2 Asteras Tripolis

Sale soirée pour Levadiakos, dominé sur ses installations (2-0) par Asteras Tripolis et Souleymane Sawadogo, sorti sur un rouge après deux jaunes (45è+2, 50è).

Russie - Premier Liga (J16)

FK Krasnodar 2-0 Ural Yekaterinburg

Succès 2-0 de Krasnodar lors de cette 16è journée de Premier Liga russe. Charles Kaboré sous suspendu, n'a pas joué.

Coupe d'Egypte -(16è de finale)

Al-Masry 1-2 Aljazeera Matrouh

Al-Masry et Mohamed Koffi battus en 16è de finales de la Coupe d'Egypte (1-2) par Aljazeera Matrouh.

Maroc - Botola (J9)

AS FAR 2-3 Olympic Safi

Olympic Safi de Mohamed Ouattara (entré en jeu à la 84è minute) s'impose hors de ses bases (3-2) devant l'AS FAR.

Italie - Serie A (J14)

Fiorentina 0-3 Juventus

La Fiorentina tombe de haut à domicile contre la Juventus (3-0). Bryan Dabo n'a pas joué.

Autriche - Bundesliga (J16)

Austria Wien 2-0 SKN St. Pölten

SKN St. Pölten défait à l’extérieur (2-0) par Austria Wien. 4 minutes pour Issiaka Ouedraogo, entré en jeu à la 86è minute.

LASK Linz 3-3 TSV Hartberg

TSV Hartberg fait un déplacement en allant arracher le nul (3-3) face à LASK Lin. Zakaria Sanogo était sur le banc.

France - Ligue 1 (J15)

Lille OSC 2-2 Olympique Lyonnais

L'OL tient un point de son déplacement à Lille. Bertrand Traoré passeur sur le but de Moussa Dembélé (86e) et buteur à la 63è minute.

Ligue 2 (J16)

Valenciennes 0-0 Paris FC

58 minutes pour Jonathan Pitroipa. Paris FC rentre de son déplacement à Valenciennes avec le point du nul (0-0).

Le Havre 0-0 AJ Auxerre

Pas de vainqueur entre Le Havre et l'AJ Auxerre (0-0). Yacouba Coulibaly sous le coup d'une suspension n'a pas joué.

GFC Ajaccio 0-1 Chamois Niortais

Victoire (1-0) des Chamois Niortais d'Issouf Paro (90 minutes).

Lorient 2-2 RC Lens

Opération d'un nul (2-2) également pour le Racing Club de Lens. 77 minutes pleines pour Cyrille Bayala.

Ablam GNAMESSO, le 03 Décembre 2018

Passionné du ballon rond, Olympe Gantin, passé par Njalla Quan sport Academy (Cameroun), Generation Foot (Sénégal), Benin Foot de Roger Janvier Rama (Bénin) avant de rejoindre les Mambas Noirs, le Mogas 90 et l'AS Douane du Niger, découvre le Faso Foot (Division 1) et plus particulièrement l’ASFA Yennenga et le Burkina où il évolue actuellement après une belle campagne africaine en Coupe de la CAF avec Energie FC du Bénin. L'international béninois de 26 ans (défenseur), nous a livré un long entretien à Ouagadougou (Burkina Faso) dans lequel il nous plonge dans les différents moments de sa carrière.

 

Comment as-tu débuté au football ?

Il faut avouer que depuis tout petit le football était une passion pour moi. Je l'ai toujours répété à mon géniteur mon papa que j'aime le football et que je voulais faire une carrière footballestique. Donc à l'âge de 11 ou 12 ans, on avait lancé un test de détection pour le Cameroun. Papa est venu me l'annoncer et m'a dit si j'étais intéressé. Je lui ai dit que c'est une occasion à saisir. C'est ainsi que nous sommes rendus à Cotonou pour le test. J'ai fait ledit test, ça a bien marché. C'est ainsi qu'on s'est envolé pour le Cameroun, le pays de Samuel Eto'o. Là bas, j'ai intégré le centre de formation "Njalla Quan Sport Academy" où j'ai pu passer deux bonnes années de formation. Après, je suis revenu au pays pour intégrer le centre de formation "Bénin Foot". J'ai aussi fait deux ans là bas. Lors de la troisième année, je suis allé au Sénégal dans le centre de formation "Génération Foot" où j'ai eu la chance de côtoyer quelques joueurs dont la star sénégalaise aujourd'hui, Sadio Mané. Quelques béninois aussi comme Désiré Segbe Azankpo. Nous avons jouer ensemble. Là bas, c'était sous forme de stage.

 

Pendant ce temps, il y avait la sélection junior du Bénin qui frappait à ta porte. Comment s’est déroulée ton arrivée ?

En 2010, j'ai été convoqué en équipe nationale junior sous l'ère du sélectionneur Eustache d'Almeida. J'ai rejoint le groupe qui était logé dans le temps au centre du président Ajavon Sébastien, C.I.F.A.S (Centre International de Football Ajavon Sébastien). On a fait un mois de préparation avant de recevoir le Burkina Faso à domicile où on a fait un match nul. Après nous sommes allés à Ouagadougou pour défier les Étalons Juniors qu'on avait éliminé aux tirs au but. Cette victoire nous a permis de se qualifier pour le tour suivant des éliminatoires de la CAN Junior. Nous sommes tombés sur le Ghana et là, nous sommes vraiment tombés. Au match aller, ils nous ont battu 2-0 à domicile, et au match retour chez eux, c'était 4-1.

 

Quel souvenir gardes-tu de ce passage ?

C'était une belle expérience. Je ne regrette rien. J'ai appris beaucoup de ça. Je pouvais déjà dire à quelqu'un que, dans un match international, il y a telle ou telle chose qui se passe. Durant ce match aussi, j'ai rencontré, André Ayew qui était aussi dans l'effectif du Ghana en 2010.

 

Tu es rapidement repéré par un club local, qui te fera recruter et où tu y joueras pour une saison ...

Exactement (sourire). Après la campagne avec l'équipe nationale junior, le président du club les Mambas Noirs, m'a fait appel et m'a dit qu'il aimerait travailler avec moi. Que je fasse la saison avec son effectif de Mambas Noirs. J'ai accepté et j'ai signé un contrat d'un an avec eux. Après je me suis retrouvé au Mogas 90 pour un bail de trois ans. Enfin, avec les rouge et blanc d'Energie FC, en 2017 lors de la saison de transition qui nous a conduit en coupe de la Confédération Africaine de Football (Coupe CAF) où on a fait une très belle campagne.

 

Avant Energie FC en 2017, tu étais dans une autre aventure au Niger grâce à un monsieur bien connu dans le milieu du football béninois ?

Effectivement, j'ai reçu un contact venant de Wilfried Ayedon après mon passage au Mogas 90. Il m'a fait une proposition sur le Niger et m'a parlé de l'AS Douane. Je n'ai pas hésité comme il n'y avait pas de championnat au pays, j'étais obligé d'accepter. Et c'est comme ça que je suis allé au Niger où j'ai signé un contrat d'un an avec l'AS Douane, un des grands clubs du Niger. En cette année, j'ai eu la chance de participer à une campagne africaine avec eux. On a joué les Tours Préliminaires face au Wydad (Maroc). J'étais dans l'effectif à Casablanca. On a été battu 2-0 chez eux. Au match retour à Niamey, on a fait 2-2. Dans la même année, j'ai été vice champion avec le club en 2016.

 

Après le Niger, direction Burkina Faso, Et plus précisément dans un grand club, l'ASFA Yennenga. Comment s’est réalisé le transfert ?

Courant fin juillet 2018, je suis venu à Ouagadougou après des échanges préalables avec l'ASFA Yennenga. J'ai rejoint le groupe et après trois semaines de travail, je suis tombé d'accord avec le club. C'est comme ça que j'ai pu signer mon contrat et je suis devenu officiellement joueur de l'ASFA Yennenga.

 

Comment te sens-tu à l'ASFA Yennenga ?

Ça se passe bien. Je rends grâce au Seigneur. Après quelques matchs amicaux, on a joué la coupe de la Ligue avant le démarrage du championnat (Faso Foot, Division 1- Burkina). Nous sommes tombés en demi-finale face aux douaniers de l'AS Douane. L'intégration n'a pas été difficile pour moi. Aussi, j'ai su gagner très vite la confiance du coach, du staff technique, des joueurs et tous ceux qui travaillent pour le club. Contrairement à l'année dernière en Faso Foot, l'ASFA se porte bien avec la prise de conscience des joueurs.

Réalisation : Ablam GNAMESSO, le 03 Décembre 2018

Interdiction formelle de reprise de cet article sans la mention: www.sportdrome.com

Page 1 sur 123
COPYRIGHT 2015 SPORTDROME - BBA BURKINA FASO