Mathias Sorgho a gardé le maillot jaune du Tour du Faso 2018 jeudi  à Bobo-Dioulasso, après la 7e étape. La victoire d'étape est revenue au belge De Boes Timmy, qui a terminé devant l'allemand Schermann Peter et le hollandais Stenekes Steven.

Cette 7e étape avait eu lieu au cœur des villes de Orodara et Bobo-Dioulasso (122 Km). C'était aussi l'occasion pour les prétendants à la première place de bousculer l'ordre du classement général. Dès le départ, deux coureurs se portent en avance. L'algérien Mansouri Hamza et l'allemand Beyer Sébastien. Les deux échappés collaborent à merveille et creusent l'écart à 5 minutes du peloton maillot jaune. Mais peu à peu, ils se désunissent et sont rejoints par le peloton à l'entrée de la ville de Bobo-Dioulasso pour le circuit de 4 passages.

Dans le sprint final, c'est le belge De Boes Timmy qui l'emporte avec un temps de 3h 00 min 41 sec soit une vitesse moyenne de 40,375 Km/h. Quant au burkinabè Mathias Sorgho, il garde son bien, le maillot jaune et son avance de 22 secondes sur le hollandais Handgraaf Sjors.

Les villes de Bobo-Dioulasso et de Boromo animeront l'étape 8 de cette 31e édition du Tour du Faso. C'est aussi, la plus longue étape du tour avec une distance de 176 Km.

Ablam GNAMESSO (Bobo-Dioulasso, Burkina Faso), le 1er Novembre 2018

Mercredi, le Tour du Faso 2018, s'est attaqué au contre-la-montre par équipes, à l'occasion de la 6e étape tracée entre Sabou - Koudougou, longue de 31 Km. Un exercice très difficile que certains coureurs n'hésitent pas à considérer comme "un autre sport". La Belgique a enlevé le contre-la-montre alors que le Burkina Faso conserve son maillot jaune.

Les coureurs de la 31e édition du Tour du Faso ont changé de discipline le temps d'une journée, avec le contre-la-montre par équipes. Redouté par les uns, attendu par les autres pour essayer de faire des écarts au général, le contre-la-montre par équipes lors de l'étape 6 sur 31 kilomètres se révèle aussi spectaculaire et télégénique que technique pour aboutir à un résultat.

À l'arrivée, l'équipe de la Belgique passe en tête avec un temps de 40'19". Elle remporte l'étape du jour. La Belgique est rejoint par l'Allemagne (40'49") et la Hollande (41'50"). Le Burkina est arrivé 4e (42'34") et reste en tête du classement général avec le maillot jaune sur les épaules de Mathias Sorgho qui perd tout de même 10 secondes. Sorgho est désormais à 12 secondes de son poursuivant immédiat le hollandais Handgraaf Sjors.

Partir de Orodara pour une arrivée à Bobo-Dioulasso, c'est la tracée qui animera l'étape 7 du Tour sur une distance de 75 Km.

Ablam GNAMESSO (Koudougou - Burkina Faso), le 31 Octobre 2018

Le belge De Boes Timmy s’est imposé dans le sprint final lors de l'étape 5 du Tour du Faso 2018 alors que le burkinabè Mathias Sorgho conserve son bien, le maillot jaune.

Ils sont 62 coureurs à prendre le départ de cette 5e étape du Tour du Faso 2018. D'entrée, on assiste aux premières attaques avec l'allemand Keller Hermann qui avait terminé 15e au classement général lors de l'étape 4. Mais le peloton reste vigilant et neutralise la tentation d'échappée allemande. Comme on sait que cette étape est décisive, le peloton réagit de nouveau par l'entremise de l'ivoirien Bamba Karamoko. Derrière, l'équipe burkinabè de la Régionale du Centre s'organise. Nana Boureima attend son coéquipier Paul Daumont. Ils tentent une attaque rapidement neutralisée par le peloton. Entre les kilomètres 50, 75, le peloton va connaître quelques accélérations à l'approche des deux sprints intermédiaires (Boussé et Laye). Les allemands et les ivoiriens font le chaud sur les deux premières parties de course.

Après le troisième sprint intermédiaire (maison du peuple), une dizaine de coureurs ont pris la poudre des escampettes avec à l'intérieur le maillot jaune Mathias Sorgho, sans doute le meilleur burkinabè sur le papier. À 20 Km de l'arrivée, le rythme s'accélère dans le groupe de tête qui a 25 secondes sur le peloton. Très vite, les allemands, les hollandais et les belges attaquent. Ils vont réussir à prendre quelques mètres d'avance. Ils sont rattrapés par les autres. À 10 Km de Ziniaré, le peloton reste groupé. Une configuration qui semble bon pour le maillot jaune. Au kilomètre 5, les burkinabè se placent en embuscade pour protéger le leader du tour après l'étape 4, Mathias Sorgho. Dans la dernière ligne droite, le belge De Boes Timmy force le passage et arrive premier au sprint avec un temps de 3h 36 min 21 sec soit une vitesse moyenne de 40,375 Km/h.

Au général, Mathias Sorgho conserve son avance de 22 secondes sur le hollandais Handgraaf Sjors. La journée de demain (étape 6) sera la plus difficile de 31e édition du Tour du Faso en raison de sa distance (31 Km).

Ablam GNAMESSO (Ziniaré- Burkina Faso), le 30 Octobre 2018

Changement de leader après la 4e étape de la 31e édition du Tour du Faso : Mathias Sorgho a récupéré son bien au détriment de Handgraaf Sjors. Le burkinabè à 22 secondes d'avance sur le hollandais.

Idéalement placé dans la côte finale, Mathias Sorgho s'est mêlé à la lutte pour la victoire lors de cette étape disputée entre Laye et Ouahigouya (148 Km). Le coureur burkinabè très heureux à la fin de sa course.

"Je suis content d'avoir remporté cette étape. Notre objectif, c'est de rechercher les victoires d'étapes et puis conserver le maillot jaune."

Pour sa cinquième étape ce mardi, le tour partira de Yako pour Ziniaré.

Ablam GNAMESSO (Ouahigouya- Burkina Faso), le 29 Octobre 2018

Mathias Sorgho a repris le maillot jaune de leader de la 31e édition du Tour du Faso qui se déroulera au Burkina depuis le 26 octobre dernier. Il a enlevé l'étape 4 (Laye - Ouahigouya, 148 Km) au sprint.

À peine le top départ donné que le belge Bouvry Dieter attaque. Il est rejoint par 20 autres coureurs. Les 21 coureurs creusent l'écart de deux minutes d'avance au kilomètre 35. Les 21 coureurs échappés continuent leur belle collaboration mais leur avance est rattrapée par le peloton. À l'entrée de la ville de Ouahigouya pour le circuit (1 tour), les équipes Team Flanders, Team Embrace The World et Global Cycling Team imposent un rythme soutenu sur le peloton. Les équipes burkinabè ne sont pas du reste. Aziz Nikiema, Paul Daumont tentent une attaque de dernier passage mais les belges, les allemands et hollandais reviennent sur eux. C'est au tour des professionnels d'attaquer la dernière montée , très animée à quelque kilomètre d'arrivée. Dans le dernier mettre le maillot jaune lors de l'étape 2, Mathias Sorgho, produit son effort et l'emporte au sprint avec un temps de 3h 32 min 27 sec soit une vitesse moyenne de 41,793 km/h devant le belge Smet Guy et le hollandais Smits Florian.

L'Etalon cycliste qui a cédé le jaune à son compatriote Bamogo Seydou lors de l'étape 3, récupère son maillot jaune qu'il défendra sur l'étape 5 entre Yako et Ziniaré (145 Km), ce mardi.

Ablam GNAMESSO (Ouahigouya - Burkina Faso), le 29 Octobre 2018

A l'issue de l'étape 3 du Tour du Faso 2018 qui a vu la victoire burkinabè, Bamogo Seydou est revenu sur sa course, l'Etalon cycliste a tenu à rendre hommage à ses partenaires.

"C'est une grande joie qui m'anime en ce moment. Je remercie mes collègues qui ont fait un bon travail d'équipe. J'ai eu la chance encore de faire partie de l'échappée d'arrivée, chose qui n'est pas vraiment facile pour moi. J'avais la fatigue dans les jambes. Dieu merci j'ai gagné. J'ai remporté l'étape. J'ai le maillot jaune. Je remercie le staff technique. On espère garder le maillot jusqu'à la fin."


Bamogo Seydou est le nouveau leader du Tour avec un temps général de 7h 51 min 23 sec contre 7h 51 min 43 sec du belge Bouvry Dieter, son poursuivant immédiat.

Ablam GNAMESSO (Pô - Burkina Faso), le 28 Octobre 2018

À la fin de l'étape 3 du Tour du Faso 2018 (Bolgatanga - Po, 75 Km), remportée par Bamogo Seydou, le président de la Fédération Burkinabè de Cyclisme et Président du Comité National d'organisation de la 31e édition du Tour, le commandant Yasnémanégré Sawadogo, a manifesté sa satisfaction au micro de www.sportdrome.com et profité pour encourager l'équipe Burkinabè.

"... l'arrivée était triomphante et a été remportée par Bamogo Seydou que je salue au passage. Il profite du même coup pour décrocher le maillot jaune et aussi le maillot des points chauds. C'est un élément très important. Nous allons continuer de prier pour que la ferveur qui règne au sein de l'équipe burkinabè puisse continuer pour qu'au soir du 04 novembre, nous soyons vraiment glorifier."

En trois étapes sur dix, le Burkina a déjà dans sa roue, deux victoires respectivement remportées par Daouda Ouédraogo (lors de l'étape 2) et Bamogo Seydou (étape 3).

Demain, le Tour se poursuit avec l'étape 4 entre Laye et Ouahigouya (148 Km).

Ablam GNAMESSO (Pô - Burkina Faso), le 28 Octobre 2018

Bamogo Seydou a remporté la 3e étape du Tour du Faso 2018 ce dimanche entre Bolgatanga et Po (75 Km). Il fait coup double en devenant le nouveau leader au classement général.

Après l'attaque du hollandais Smits Florian aux premières secondes de course, une échappée de 7 coureurs se forme. Une échappée vite neutralisée. Un peu plus tard, une nouvelle échappée se forme. 10 coureurs se portent à l'avant. "Faire de leur mieux mais surtout garder le maillot jaune", c'est l'objectif des burkinabè qui décident d'assurer l'allure en tête du peloton. Le peloton maillot jaune se retrouve en difficulté. À l'arrivée, Bamogo Seydou de l'équipe nationale du Burkina Faso, tente une attaque au dernier passage sur la ligne et l'emporte au sprint devant les belges Bouvry Dieter et Calleeuw Joeri de l'équipe Team Flandres avec une vitesse moyenne de 41,130 Km/h pour 1h 50 min 17 sec de course.

Bamogo Seydou, désormais leader du général et vainqueur de la 3e étape. Demain le Tour entamera sa quatrième étape de course en passant Laye (départ) et Ouahigouya (arrivée), longue de 148 Km.

Ablam GNAMESSO (Pô - Burkina Faso), le 28 Octobre 2018

Le Burkina Faso a dominé de la tête aux pieds l'étape 2 (Manga - Bolgatanga, 155 Km) du Tour du Faso 2018. Il a remporté l'étape du jour grâce à Daouda Ouédraogo et a pris la tête du classement général.

Dès le premier kilomètre de course, le burkinabè Bamogo Seydou se porte à l'attaque mais très vite une nouvelle échappée se forme avec en tête l'ivoirien Traore Souleymane. Le burkinabè Salifou Yarbanga n'est pas du reste. C'est au terme d'une belle course poursuite de plus de 35 kilomètres que le peloton recolle aux trois échappés avec Bamogo Seydou qui rafle les trois sprints intermédiaires de l'étape du jour.

Dans le dernier mettre de course (5 Km), le maillot jaune Smits Florian produit son effort et ne laisse aucune chance à ses adversaires dans le circuit d'arrivée. Bamogo Seydou épuisé par sa course, lâche et passe le relais à ses coéquipiers Mathias Sorgho, Harouna Ilboudo, Paul Dumont et Daouda Ouédraogo. À 1 Km de l'arrivée à Bolgatanga (Ghana), le hollandais est repris par trois coureurs intercalés par un groupe de coureurs. Le sprint lancé, permet au Burkina Faso de faire le coup double. Daouda Ouédraogo bat Smits Florian et le Belge De Boes Timmy avec un temps de 3h 51 min 09 sec soit une vitesse moyenne de 40,233 km/h. Le Burkina s'empare en suite du maillot jaune grâce à Mathias Sorgho récompensé par sa course et ses bonnes bonifications lors de l'étape 1.

Dimanche le Tour retourne au Faso avec l'étape 3 entre Bolgatanga et Po, longue de 90 Km.

Ablam GNAMESSO (Bolgatanga- Ghana), le 27 Octobre 2018

Le hollandais Smits Florian a enlevé la première étape du Tour du Faso 2018 vendredi et a pris la tête du classement général.

Ils sont 72 coureurs au départ et c'est à vive allure que le peloton entame cette première étape du tour du Faso 2018. Après seulement 7 Km de course, le burkinabè Mathias Sorgho prend le large. Il est par la suite rejoint par l'allemand Keller Hermann de la Team Embrace The World, ses compatriotes de l'équipe régionale du centre, Guiguemde B. Arnaud et Daumont Paul et Nikiema Bachirou de l'équipe régionale de l'ouest. 55 Km du départ, l'écart se creuse et se porte à 2 minutes du peloton. Le peloton s'organise pour chasser derrière les échappées. Les 5 hommes en tête de course ne se relaient plus. Ils se désorganisent. À 20 Km de l'arrivée, le sprint se prépare. Les équipes de sprinteurs de Global Cycling Team et de la Team Embrace The World, mènent la course en tête du peloton avec les Burkinabè Mathias Sorgho de l'équipe nationale et Daumont Paul de la régionale du centre. Ils prennent dans la foulée, 35 secondes d'avance à 10 Km de l'arrivée. Alors que plusieurs attaques animent l'arrivée de la course à Manga, c'est justement le moment opté par Smits Florian pour faire parler sa force de sprinteur. Le hollandais sort la tête de l'eau dans la dernière ligne droite et s'impose au sprint massif final en 2h 10 min 17 sec soit une vitesse moyenne de 46,191. Il enlève la première étape de la 31e édition du Tour du Faso et conserve le jaune du leader toute la nuit en attendant le top départ de l'étape 2 pour le défendre.

Journée difficile pour les coureurs en raison d'une température très élevée. Espérons que le climat de demain leur sera plus favorable afin d'affronter au mieux les 155 Km qui séparent Manga de Bolgatanga.

Ablam GNAMESSO (Manga - Burkina Faso), le 26 Octobre 2018

COPYRIGHT 2015 SPORTDROME - BBA BURKINA FASO